Pakistan: Vingt policiers et soldats tués dans un attentat
Actualisé

PakistanVingt policiers et soldats tués dans un attentat

Au moins 20 policiers et soldats ont péri samedi dans un attentat-suicide à la voiture piégée dans le nord- ouest du Pakistan, selon un bilan fourni par des responsables locaux. L'attaque a visé un poste de contrôle.

L'attentat a eu lieu à Doaba, une ville du district de Hangu, non loin de la frontière afghane, a indiqué un responsable.

»Au moins 20 membres des forces de sécurité et des policiers ont été tués dans l'attentat-suicide», a dit un responsable de la sécurité à l'AFP.

»La plupart des victimes sont des membres des forces de sécurité, et plusieurs policiers ont également été tués», a précisé ce responsable.

Dénoncé

»L'attentat a eu lieu à 16h10 heure locale (12h10 en Suisse)», a indiqué un responsable.

Les forces de sécurité ont immédiatement bouclé le secteur, à proximité des zones tribales du Pakistan, frontalières de l'Afghanistan.

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat et la police n'était pas en mesure de révéler l'identité de ses auteurs.

Le président Asif Ali Zardari, qui se trouvait samedi en Chine pour assister à une conférence économique internationale, a «condamné l'attentat et s'est engagé à extirper le terrorisme et l'extrémisme du pays», a indiqué un communiqué de la présidence.

Plus de 1500 tués depuis 2002

Les forces de sécurité pakistanaises sont fréquemment la cible d'attaques d'extrémistes islamistes qui sont hostiles à la participation d'Islamabad à «la guerre contre le terrorisme» menée par les Etats-Unis. Plus de 1500 membres des forces gouvernementales ont été tués par des insurgés depuis 2002.

La majorité des actes de violence ont lieu dans le nord-ouest du Pakistan où l'armée lutte contre les talibans et les partisans d'Al- Qaïda qui se sont réfugiés au Pakistan après l'intervention menée par les Etats-Unis fin 2001 en Afghanistan, le pays voisin.

Le chef taliban Baitullah Mehsud a menacé de commettre des attentats suicide pour riposter aux tirs de missiles par des drones américains contre les extrémistes islamistes dans les zones tribales. (ap)

Ton opinion