Grande-Bretagne: Vingt-sept tours ne sont pas aux normes anti-feu
Actualisé

Grande-BretagneVingt-sept tours ne sont pas aux normes anti-feu

Des contrôles ont été effectués après le sinistre qui a fait 79 morts dans la tour Grenfell à Londres la semaine dernière. Le bilan de ces inspections est alarmant.

1 / 48
Le juge retraité Martin Moore-Bick, qui dirige l'enquête publique, a ouvert la séance lundi en faisant observer 72 secondes de silence, en référence à chacune des victimes.

Le juge retraité Martin Moore-Bick, qui dirige l'enquête publique, a ouvert la séance lundi en faisant observer 72 secondes de silence, en référence à chacune des victimes.

AFP/ben Stansall
Les migrants clandestins figurant parmi les 250 survivants se verront offrir une autorisation de résidence permanente par le gouvernement britannique. (Mercredi 11 octobre 2017)

Les migrants clandestins figurant parmi les 250 survivants se verront offrir une autorisation de résidence permanente par le gouvernement britannique. (Mercredi 11 octobre 2017)

AFP
Une audience s'est ouverte avec une minute de silence en mémoire des victimes et un hommage a également été rendu aux survivants à Londres (Jeudi 14 septembre 2017).

Une audience s'est ouverte avec une minute de silence en mémoire des victimes et un hommage a également été rendu aux survivants à Londres (Jeudi 14 septembre 2017).

Keystone

Vingt-sept tours ne sont pas aux normes en termes de sécurité anti-incendies des panneaux de revêtements en Angleterre, a déclaré samedi le gouvernement britannique. Le département des communautés et des collectivités locales a ordonné des contrôles après le dramatique incendie ayant touché la semaine dernière la Tour Grenfell à Londres. Les habitations incriminées se situent en différents points d'Angleterre comme Londres, Manchester ou Plymouth.

Vendredi soir, près de 4000 habitants ont dû évacuer cinq tours du nord de Londres, les pompiers ayant estimé qu'elles étaient trop peu sûres pour qu'ils puissent continuer d'y rester. Cette évacuation doit permettre la réalisation de «travaux urgents». La municipalité a jugé insatisfaisants les tests de sécurité incendie, notamment en ce qui concerne le revêtement extérieur.

Cinq tours londoniennes évacuées

Surprise et colère

Les panneaux d'isolation extérieurs de ces tours sont les mêmes que ceux qui couvraient la tour Grenfell. Ce revêtement, composé de polyéthylène enchâssé entre deux couches d'aluminium, est fortement soupçonné d'être responsable de la propagation rapide des flammes sur la totalité de la tour Grenfell.

Les habitants ont été autorisés à revenir dans la journée de samedi pour récupérer des affaires personnelles dans leurs appartements, sous la surveillance des pompiers. Certains résidents n'ont pas manqué d'exprimer leur surprise ou leur colère de voir une opération d'évacuation d'une telle ampleur mise en place au début de la nuit, sans annonce préalable. Et 83 personnes avaient refusé de quitter leurs appartements. (ats)

Ton opinion