Pakistan: Vingt-trois morts dans des combats
Actualisé

PakistanVingt-trois morts dans des combats

Les forces de sécurité pakistanaises ont tué jeudi matin 20 militants islamistes dans la zone tribale du Sud-Waziristan (nord-ouest du Pakistan), ont déclaré des responsables des services de renseignement, qui ont fait état de trois morts dans les rangs de l'armée.

D'après ces deux responsables s'exprimant sous couvert de l'anonymat, les insurgés islamistes avaient auparavant lancé des attaques coordonnées à la roquette et à l'arme automatique sur trois postes de l'armée à Jandola, Chakmalai et Splitoi.

L'armée a répliqué, tuant 20 militants islamistes. L'état-major n'a pas commenté ces informations, mais selon des responsables militaires, les talibans attaquent l'armée dans le Sud-Waziristan pour la distraire de sa vaste offensive dans la vallée de Swat (nord-ouest), lancée fin avril. Une nouvelle offensive dans le Sud-Waziristan, base du chef taliban pakistanais Baitullah Mehsud considéré comme un allié d'Al-Qaïda, n'est pas exclue, selon les deux responsables du renseignement.

Des hélicoptères de l'armée, par ailleurs, ont visé des positions de l'insurrection dans les secteurs de Bannu, Hangu et le Haut Dir (nord-ouest).

Dans le sud-ouest du Pakistan, une bombe a explosé dans les toilettes d'un train reliant à Karachi, faisant un mort et 35 blessés, selon la police. L'Armée républicaine balouche, un mouvement nationaliste réclamant l'autonomie dans la province du Balouchistan et une meilleure répartition de ses revenus pétroliers, a revendiqué la responsabilité de cet attentat. (ap)

Ton opinion