Actualisé 15.06.2010 à 19:40

Soudan

Vingt tués au Darfour dans des combats tribaux

De nouveaux affrontements entre tribus arabes rivales ont fait mardi au moins 20 tués au Darfour, a indiqué un chef tribal.

«Aujourd'hui, un groupe de Rezeigat a attaqué un de nos villages situé au sud-ouest de la ville de Zalingei. Il y a eu 10 morts de chaque côté» et des blessés, a dit à l'AFP Ezzedine Eissa al-Mandil, un représentant de la tribu arabe rivale Misseriya.

«Des membres des Rezeigat circulant dans des véhicules des 'Gardes frontières' (forces paramilitaires soudanaises présentes au Darfour et dans lesquelles sont intégrées plusieurs nomades arabes, NDLR) avaient attaqué trois de nos villages la veille, faisant cinq morts», a encore ajouté Ezzedine Eissa al-Mandil.

«Il y a des tensions depuis quelques temps dans ce secteur, mais nous n'avons pas d'informations pour le moment» sur ces affrontements, a dit le porte-parole de la mission de paix ONU-Union africaine au Darfour (MINUAD), Chris Cycmanick.

Mesure par la MINUAD récemment

Des affrontements il y a une dizaine de jours entre ces deux tribus avaient fait 41 tués, selon des sources tribales. Les casques bleus de la MINUAD avaient par la suite confirmé ce bilan.

Les Misseriya et les Rezeigat avaient entamé le 3 juin dernier une conférence de réconciliation afin de mettre fin à leurs différends. Mais les Misseriya ont «suspendu» mardi leur participation à cette conférence en raison des derniers affrontements, a indiqué Ezzedine Eissa al-Mandil.

Les combats ont fait un total de près de 600 tués au Darfour en mai, mois le plus meurtrier depuis le déploiement en 2008 de la MINUAD dans cette région de l'ouest du Soudan en proie à la guerre civile, selon un document interne de la mission de paix.

(ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!