Actualisé 01.05.2011 à 09:30

Cyclisme -Tour de Romandie«Vino» lance un message à ses adversaires

Vendredi, le Kazakh a remporté la 3e étape de la Boucle romande à Neuchâtel (165,7 km). Le coureur Astana le dit haut et fort: il veut la victoire finale.

de
Oliver Dufour, Neuchâtel
Vinokourov s'est adjugé l'étape au sprint.

Vinokourov s'est adjugé l'étape au sprint.

On avait prévu une arrivée au sprint en masse dans la cité neuchâteloise. Elle a failli avoir lieu. Failli, car le redoutable Alexandr Vinokourov en avait décidé autrement. Répondant à une attaque de l'Allemand Tony Martin (HTC Columbia) à 1 km de l'arrivée, «Vino» s'est détaché pour filer vers la victoire. Il s'est également hissé au deuxième rang du général. Le Russe Pavel Brutt (Katusha) a quant à lui conservé le maillot jaune de leader, avec 32'' d'avance sur le Kazakh.

Le sprint final entre Vinokourov, Martin et le Français Mikaël Chérel (AG2R) a donné lieu a une brève controverse, lorsque le champion de l'Est a semblé tasser le Tricolore dans la barrière. Le jury a cependant tôt fait de confirmer le résultat final. «Je pense n'avoir rien fait de mal», a estimé Vinokourov. «Il a voulu passer à gauche, tant pis pour lui.»

Pas de Romandie au Kazakhstan

Sûr de lui, le vainqueur du Tour d'Espagne 2006 avait prévu de passer à l'attaque. «J'ai hésité à sortir, mais je me suis dit qu'à 3 km de l'arrivée, c'était trop tôt. Puis j'ai vu Martin démarrer et je me suis dit: celui-là, il ne faut pas le laisser partir.» Rien n'a semblé atteindre «Vino» au terme de la course du jour. Pour son premier Romandie, le leader d'Astana a affirmé ne pas vouloir faire de la figuration, même s'il caresse encore le rêve de réussir un bon Tour de France. «Je regrette simplement que cette course ne soit pas diffusée dans mon pays», a-t-il lâché.

En s'imposant en patron, Alexandr Vinokourov a lancé un message clair à ses adversaires. Samedi, le contre-la-montre reliant Aubonne au Signal de Bougy sera déjà décisif. Le Kazakh compte 10'' d'avance sur l'Australien Cadel Evans (BMC) et 46'' sur Tony Martin, les deux autres grands favoris de l'étape. Le capitaine de route d'Astana aura l'avantage de s'élancer après ses principaux rivaux. Quant au leader Brutt, «Vino» n'a pas semblé croire au miracle pour le Russe. «Il va avoir du mal et je pense que 32 secondes, ce n'est pas assez d'avance. Mais on ne sait jamais…»

«Je donne toujours tout»

Evans avait de son côté le masque des mauvais jours. «Ce n'était pas un très bon jour pour moi», a-t-il tenté de chuchoter discrètement à l'oreille d'une connaissance. Son langage corporel laissait de toute façon peu de doute quant à ses émotions du moment. Mais le Champion du monde sur route 2009 donnera tout dans le chrono pour tenter de repasser en tête. «Vinokourov est très impressionnant. Chapeau à lui. J'ai toujours roulé à bloc dans les contre-la-montre et je ne vais rien changer.»

Tour de Romandie. 3e étape, Thierrens - Neuchâtel, 165,7 km: 1. Alexandre Vinokourov (Kaz/Astana) 3h47'55'' (43,621 km/h), bon. 10''. 2. Mikael Chérel (Fr), bon. 6''. 3. Tony Martin (All), bon. 4''. 4. Ben Swift (GB). 5. Oscar Freire (Esp). 6. Davide Vigano (It). 7. Geoffroy Lequatre (Fr). 8. Alan Perez (Esp). 9. Manuele Mori (It). 10. Bob Ruijgh (PB). Puis: 16. David Loosli (S), tous même temps.

Classement général: 1. Pavel Brutt (Rus/Katusha) 12h31'34''. 2. Vinokourov à 32''. 3. Damiano Cunego (It) à 38''. 4. Cadel Evans (Aus) à 42''. 5. Gorka Verdugo (Esp) à 46''. 6. Steve Morabito (S) à 50''.

Chute à 90km/h

Le Britannique Adam Blyth (Omega Pharma-Lotto) s’est fait une belle frayeur et quelques éraflures à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée. Un virage à droite en descente a failli faire beaucoup de dégâts. Le peloton a déboulé à près de 90 km/h. Les premiers coureurs ont vu la courbe trop tard et ont continué tout droit au lieu de bifurquer. Blyth a été violemment propulsé au sol après avoir été contraint à un freinage d’urgence. Il a néanmoins pu repartir sur une monture neuve et le peloton a pu poursuivre sur le bon parcours.

Pavel Brutt, maillot jaune du TDR:

«C'était une journée tranquille pour mon équipe et moi. Nous n'avons pas eu de problèmes pour contrôler la course. Les jambes ont bien tourné. Le chrono de demain, je ne veux pas encore y penser. Je dois juste faire ma course. Je n'ai pas encore reconnu le parcours, mais je pourrai en dire plus demain matin.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!