Lucerne: Viol d'Emmen, l'enquête bouge enfin
Actualisé

LucerneViol d'Emmen, l'enquête bouge enfin

Un an et demi après le viol sordide d'une jeune femme de 26 ans, les autorités ont un nom. Elle recherchent un certain Aron ou Aaron.

par
gwa/dmz
1 / 11
21.07.2016  Pile un an après les faits, la police n'a toujours pas pincé le violeur. Les enquêteurs ont déposé des demandes d'entraide judiciaire à l'étranger parce que plusieurs personnes - convoquées au test ADN - n'ont toujours pas pu être vérifiées. Ici: la soeur de la victime, tétraplégique depuis son agression, à l'hôpital.

21.07.2016 Pile un an après les faits, la police n'a toujours pas pincé le violeur. Les enquêteurs ont déposé des demandes d'entraide judiciaire à l'étranger parce que plusieurs personnes - convoquées au test ADN - n'ont toujours pas pu être vérifiées. Ici: la soeur de la victime, tétraplégique depuis son agression, à l'hôpital.

Capture d'écran SRF
21.12.2015 Pour l'heure, 355 hommes ont été testés, indique le Ministère public lucernois dans un communiqué. Quatorze ne se sont pas encore présentés car ils sont en vacances ou à l'étranger. Deux échantillons sont en cours d'analyse. Mais pour le moment, l'agresseur de la jeune femme court toujours. (image prétexte)

21.12.2015 Pour l'heure, 355 hommes ont été testés, indique le Ministère public lucernois dans un communiqué. Quatorze ne se sont pas encore présentés car ils sont en vacances ou à l'étranger. Deux échantillons sont en cours d'analyse. Mais pour le moment, l'agresseur de la jeune femme court toujours. (image prétexte)

Keystone
30.09.2015 La victime de 26 ans, qui a été sauvagement violée à Emmen (LU) en juillet, n'a toujours pas pu être entendue par la police.

30.09.2015 La victime de 26 ans, qui a été sauvagement violée à Emmen (LU) en juillet, n'a toujours pas pu être entendue par la police.

20 Minuten/gwa

Les enquêteurs avaient gardé l'information secrète pour des «raisons tactiques», ils l'ont rendue publique lundi, demandant l'aide de la population. Le violeur d'Emmen (LU) se ferait appeler Aaron ou Aron. Le suspect utiliserait ce «nom» pour ses activités artistiques, qui pourraient être du «chant, de la peinture ou du graffiti», écrit le Ministère public lundi.

Il rappelle aussi que l'homme, qui est fumeur, répond au signalement suivant: entre 1m70 et 1m80, de corpulence mince, et qu'il serait âgé entre 19 et 25 ans. Sa peau serait mate et ses cheveux bouclés et sombres. Le soir des faits, il était vêtu d'un pull à capuche et d'un short noir.

Les habitants de la région sont priés de s'annoncer s'ils possèdent des informations sur des personnes qui répondent à ce surnom et qui ont logé dans le région en juillet 2015, au moment du viol.

Récompense de 20'000 francs

Le suspect pourrait «avoir montré un intérêt spécial voire exagéré pour le cas» ou se «serait fait remarquer d'une autre manière par un comportement étrange». Il se peut aussi qu'il ait quitté la région précipitamment ou ait organisé un voyage à la dernière minute, juste après les faits.

Les autorités ont par ailleurs répété qu'une récompense de 20'000 francs était à disposition pour toute personne disposant d'informations permettant de faire avancer l'enquête.

Le 21 juillet 2015, une cycliste de 26 ans était désarçonnée et violemment violée sur un chemin à Emmen (LU). Grièvement blessée, la victime est paralysée depuis son agression. La police a mené des tests ADN sur plus de 350 hommes de la région et les données cellulaires de plus de 1800 personnes ont été analysées. En vain pour le moment.

Ton opinion