Violée, elle craint des représailles
Actualisé

Violée, elle craint des représailles

Une étudiante allemande a expliqué hier craindre pour sa vie après avoir déposé plainte pour viol contre le fils d'un important responsable indien de la police.

«Deux jours après le viol, elle a commencé à recevoir des SMS d'intimidation lui demandant de retirer sa plainte», a déclaré l'avocat de la victime. Après avoir été «intimidée» par des proches du suspect, une autre Allemande, témoin crucial de l'agression, a déjà retiré sa déposition auprès de la police.

Ton opinion