Actualisé 08.01.2016 à 17:08

CologneViolences du Nouvel-An: des migrants suspectés

La police effectue des vérifications sur 31 «suspects» au total, dont 18 demandeurs d'asile, pour des violences et vols survenus le soir du Nouvel-An à Cologne.

Policiers à Cologne.

Policiers à Cologne.

photo: AFP

Un porte-parole du Ministère fédéral de l'intérieur a fait état lors d'un point de presse à Berlin «de 31 suspects, dont les noms sont désormais identifiés et dont 18 ont le statut de demandeur d'asile», soupçonnés de vols et de violences physiques.

Il n'a pas évoqué de suspects concernant les agressions sexuelles ni mentionné d'interpellations à ce stade. (nxp/afp)

Les ventes de sprays défensifs explosent

Conséquence des agressions du Nouvel-An à Cologne, les ventes de sprays de défense explosent en Allemagne, comme l'explique le grand quotidien Die Welt. Ces produits figurent en tête des ventes sur Amazon et les recherches sur Google se sont envolées depuis que les évènements de la Saint-Sylvestre ont été connus. La demande est telle dans les magasins spécialisés que les vendeurs n'arrivent pas à suivre la demande.

Chef suspendu

Le chef de la police de Cologne, Wolfgang Albers, sous le feu des critiques depuis les agressions du Nouvel An, a été suspendu de ses fonctions, a indiqué l'agence de presse allemande DPA en citant des sources politiques locales.

Wolfgang Alberts a été mis «en congé provisoire» à la suite des violences. Il est vilipendé depuis des jours pour l'inaction de ses services le soir de la Saint-Sylvestre lorsque des dizaines de femmes ont été victimes de violences sexuelles.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!