Chine: Violente émeute anti-policière

Actualisé

ChineViolente émeute anti-policière

Des affrontements ont opposé plusieurs centaines de personnes aux forces de police vendredi soir à Shenzen, dans le sud de la Chine.

Les heurts ont éclaté après la mort d'un motocycliste qui avait tenté d'éviter un barrage policier. L'émeute a débuté vendredi après-midi lorsque des proches du motocycliste ont porté son corps devant un poste de la police locale. Un groupe d'une trentaine de personnes a alors jeté des objets dans le bâtiment, tandis que d'autres faisaient exploser des pétards, selon l'agence.

La foule a grossi jusqu'à compter 400 personnes, et plus 2000 autres étaient venues observer ces affrontements, a dit la police. Certains ont jeté des pierres aux policiers et mis le feu à un véhicule avant d'être dispersés vers 02h00 locales samedi matin.

Selon la police, Li Guochao, âgé de 31 ans, conduisait une moto sans papiers et a forcé un barrage policier mis en place dans le quartier de Bao'an. Il a fait demi-tour au carrefour suivant et s'est à nouveau dirigé vers les policiers. Un d'entre eux lui a alors jeté son talkie-walkie. M. Li a perdu le contrôle de sa moto et heurté un reverbère, a précisé Chine nouvelle. Le policier ayant lancé sa radio a été placé en détention, a assuré la police.

Pas de statistiques

Les manifestations et «agitations de masse» sont en augmentation en Chine, où la population déplore entre autres des abus de pouvoir, des faits de corruption ou des saisies de terres. Pékin ne diffuse pas de statistiques officielles sur les manifestations, mais le directeur national de la police a exhorté ses officiers à ne pas alimenter les rancoeurs dans un contexte social déjà instable.

En juin, un poste de police et des bureaux gouvernementaux de la province de Guizhou avaient été pillés et incendiés après que les autorités eurent été accusées d'avoir couvert le viol et le meurtre d'une fille.

(ats)

Ton opinion