Zurich: Viré à tort de la police à cause du film «Mad Heidi»
Publié

ZurichViré à tort de la police à cause du film «Mad Heidi»

La police a licencié un de ses collaborateurs l'an dernier parce qu'il a participé à la production d'un long métrage controversé. Il s'est battu en justice et vient d'obtenir gain de cause.

par
mon/ats/ofu

«Ce licenciement bafoue la liberté d'expression.» G.W., un Alémanique d'une trentaine d'années, avait crié au scandale en mars de l'an dernier. Après 13 ans de bons et loyaux services, il avait perdu son travail au secteur des contrôles à l'aéroport de Zurich. Non pas en raison d'une erreur, mais parce qu'il a collaboré en tant que co-scénariste au film «Mad Heidi». La police avait en effet rejeté sa demande de pouvoir exercer une activité accessoire, souhaitant qu'il se distancie du film. Celui-ci mêle violence, scènes sanguinolentes et satire. Il se sert aussi de clichés nazis.

Jugement pas entré en force

Persuadé d'être dans son droit, G.W. a porté l'affaire devant la justice, qui vient de lui donner raison. Selon le tribunal administratif de Zurich, son licenciement est «clairement abusif». Les juges ont estimé que sa collaboration dans le film relevait de sa vie privée et qu'elle n'avait rien à voir avec son travail. Johannes Hartmann, un des trois co-scénaristes, est soulagé. Lui et son équipe ne veulent cependant pas se réjouir trop vite: comme le verdict n'est pas encore entré en force, la police peut encore faire recours et porter l'affaire devant le Tribunal fédéral.

Encore au stade du financement

Pour l'heure, le tournage du film n'a pas encore débuté car le financement du long métrage n'est pas encore terminé. Quant à la police cantonale, elle informe avoir pris connaissance du jugement.

Ton opinion