Saint -Gall: Viré du resto pour un baiser homo
Actualisé

Saint -GallViré du resto pour un baiser homo

Parce que Sandro Hinder a embrassé son ami dans une pizzeria saint-galloise, le couple d'homosexuels a été mis à la porte de l'établissement. Sandro Hinder se sent discriminé.

par
rga
Lors d'une sortie militaire, Sandro Hinder a dû quitter une pizzeria pour avoir embrassé son ami.

Lors d'une sortie militaire, Sandro Hinder a dû quitter une pizzeria pour avoir embrassé son ami.

«Mes mains tremblaient de rage et d'indignation», raconte Sandro Hinder (20 ans). Dimanche dernier, Sandro et son copain Michi (21 ans) venaient de commander une pizza. Ils étaient accompagnés de la mère de Sandro et de l'ami de celle-ci. «Mon mec et moi on s'est brièvement embrassé après avoir fait la commande. A mon immense surprise un sommelier s'est rué sur nous pour nous prier de quitter le bistrot», poursuit Sandro dans «20 Minuten». L'homme aurait invoqué la nature «respectable» de la pizzeria pour justifier ses propos.

Lorsque Brigitte Hinder, la mère de Sandro, est intervenue pour remarquer que s'il s'était agi d'un couple hétéro personne n'aurait rien dit, le sommelier n'a pas su que répondre. Celui-ci se serait contenté de dire «Raus» («à la porte»), sans autres précisions.

Plusieurs jours après cet incident, Sandro est encore hors de lui: «Je me sens discriminé», avoue-t-il. Il prétend ne jamais avoir eu, à ce jour, de problèmes à cause de sa sexualité. «Même à l'armée. Tout le monde est au courant et on m'accepte comme je suis», remarque la jeune recrue. Il a adressé une lettre au gérant du «Piazza d'Arena» pour se plaindre de la façon dont lui et ses proches ont été traités. Celui-ci ne partage pas du tout de même avis que Sandro Hinder. Au contraire: «Le couple était en train de se peloter et une famille d'une table voisine s'est plainte». Et de poursuivre: «Sandro Michi, Brigitte et son ami ont quitté de leur propre gré le bistrot après la réprimande de mon employé».

Ton opinion