Actualisé

Virée, une toubib est réintégrée

VEVEY – Licenciée il y a trois mois, Antoinette Vincent a retrouvé son poste lundi passé.

Un cas rare, selon l'avocat de la femme médecin, cheffe du Service médical régional de Suisse romande, rattaché à l'Office d'assurance invalidité (OAI) à Vevey. Elle a obtenu récemment cette mesure des prud'hommes en attendant qu'ils jugent l'affaire sur le fond. Les raisons de son licenciement avec effet immédiat? «L'ancien directeur de l'OAI devait faire face à des retards dans des dossiers. Il a cherché à mettre la faute sur Mme Vincent», explique Me Philippe Nordmann, avocat de la doctoresse. De son côté, son ex-directeur, Alain Porchet, ne souhaite pas s'exprimer sur cette affaire, qui n'est pas jugée. L'actuel patron de l'office non plus.

(ros)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!