Bâle-Campagne: Virés de l’Hôpital cantonal
Publié

Bâle-CampagneVirés de l’Hôpital cantonal

Un couple a été mis hors des murs de l’établissement de santé à cause d’une altercation verbale. Les deux parties s’expliquent.

par
awa
1 / 1
L’Hôpital cantonal du Bruderholz a retrouvé son calme après la tempête

L’Hôpital cantonal du Bruderholz a retrouvé son calme après la tempête

Nicole Pont/BAZ

Fazli Güler estime que les urgences n’ont pas accueilli sa femme comme il se devait samedi 16 janvier 2021, tout juste avant 4 heures du matin.

Il y a quelques mois, sa partenaire de 47 ans a souffert d’une hernie discale qui lui donne encore du fil à retordre aujourd’hui malgré divers médicaments.

Plus d’une heure d’attente

Le couple a attendu plus d’une heure avant d’être pris en charge alors qu’il était presque seul dans l’hôpital, comme le relate la Basler Zeitung.

«À peine avant l’arrivée du couple, une personne entre la vie et la mort a eu besoin d’une réanimation», précise Anita Kuoni, porte-parole de l’Hôpital cantonal de Bâle-Campagne.

À la suite de la prise en charge par l’équipe soignante, Fazli Güler précise que «le médecin-chef n’a pas voulu s’occuper rapidement de sa femme et qu’ils ont été priés de quitter l’établissement».

La police en médiateur

Il veut ensuite prendre une photo de sa compagne, souffrante et en larmes, qui sort de la chambre. C’est alors que les employés appellent la police.

«Nos équipes contactent la police pour se protéger quand une situation se tend et que l’escalade menace», complète Anita Kuoni. L’atmosphère s’est d’ailleurs détendue au moment de l’arrivée des forces de l’ordre.

«Les autorités ont fait preuve de beaucoup de compréhension», conclut le Turco-Suisse de 51 ans, «puisque j’ai pu amener ma femme dans un autre établissement le matin même, où elle est bien soignée».

Ton opinion

121 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Belle-Idée

22.01.2021, 13:18

Un milliardaire vient en Suisse pour se faire piquer en priorité? Comme richissime millionnaire, je préfère ne pas me faire vacciner contre ma rage, et je ne suis pas minoritaire dans ma démarche.

R. Dogan

22.01.2021, 05:47

C'est bien. Montre-leur qui c'est qui décide en Suisse.

Alain

22.01.2021, 02:36

Une heure d'attente c'est rien au Québec, c'est 12 heures d'attente minimum !