Actualisé 04.03.2011 à 09:17

Licenciements contestés

Virés de Philip Morris pour propos racistes

Quatre salariés de Philip Morris, à Neuchâtel, ont été licenciés pour avoir tenu des propos racistes à l'égard de l'un de leurs collègues.

de
cbx

A la fin de l'année 2010, quatre employés de l'entreprise neuchâteloise Philip Morris ont été licenciés avec effet immédiat. Ces hommes auraient tenu des propos racistes envers un collègue. Celui-ci aurait enregistré la conversation sur son téléphone portable, avant de les dénoncer à la direction, révèle «L'Express-L'Impartial», vendredi.

L'une des personnes licenciées a pris contact avec le syndicat Unia, considérant être victime d'un licenciement abusif.

Contacté par le quotidien neuchâtelois, le cigarettier n'a pas souhaité s'exprimer sur cette affaire, arguant d'un code déontologique à usage interne.

Déjà 60 licenciements

Philip Morris avait annoncé 120 licenciements à fin janvier. Soixante personnes ont déjà reçu leur lettre de congé, affirme «L'Express-L'Impartial».

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!