Actualisé 17.01.2013 à 13:55

Italie

Visite de Didier Burkhalter vendredi à Rome

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) va rencontrer son homologue Giulio Terzi vendredi à Rome. Le conflit fiscal fera partie des thèmes abordés au cours de cet entretien de travail.

«M. Burkhalter évoquera également l'approvisionnement en énergie et la coopération dans le cadre de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), selon un communiqué publié jeudi par le DFAE. Les deux ministres «signeront une déclaration de coopération fixant les priorités de la future collaboration entre les deux Etats», précisent les services de Didier Burkhalter.

Concernant le conflit fiscal, les négociations entre la Suisse et l'Italie visent à parvenir à un accord qui permette la taxation des capitaux de contribuables italiens déposés dans des banques helvétiques. Un groupe de pilotage comprenant des représentants des deux parties avait été constitué en août 2012 à la suite de l'adoption par le Conseil fédéral d'un mandat de négociations.

Imposition des travailleurs frontaliers

Berne espère également régler la question des listes noires de personnes et d'entreprises helvétiques, actives dans la finance et d'autres secteurs économiques, que tient l'Italie depuis une vingtaine d'années. Enfin, Berne et Rome doivent trouver une solution concernant l'imposition des travailleurs frontaliers.

A Rome, au terme de leur rencontre officielle, MM. Burkhalter et Terzi ouvriront le premier Forum sur le dialogue Italie-Suisse. Celui-ci a été organisé par l'ambassade de Suisse à Rome, en partenariat avec la revue italienne «Limes».

«Ce nouveau forum, qui doit durer deux jours, vise à resserrer les liens entre les deux pays et à promouvoir leurs échanges à tous les niveaux», peut-on lire également dans le communiqué du DFAE. Des acteurs des milieux politique, économique, médiatique et culturel y prendront part.

L'Italie est le deuxième partenaire commercial de la Suisse. En 2011, le volume des échanges commerciaux a atteint 35,4 milliards de francs. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!