Concise (VD) – Visite de la version Lego de la caverne d’Ali Baba
Publié

Concise (VD)Visite de la version Lego de la caverne d’Ali Baba

Eric Belelek et Alex Favre, les lauréats de la 2e saison de Lego Masters France sur M6, nous ont ouvert les portes de leur antre de Concise (VD).

par
Marc Fragnière

Visite de la Lego Room d’Eric Belelek et Alex Favre

Vidéo 20 minutes

Les «métaleux suisses», comme M6 les a surnommés, nous ont accueillis jeudi soir dans leur lego room. Visite guidée d’un pays merveilleux où les deux compères stockent une partie de leurs plus belles pièces, qu’il s’agisse d’oeuvres sorties tout droit de leur imagination, de sets officiels plus ou moins rares ou même d’évolutions fantaisistes et inspirées de constructions standards.

Dans cette caverne d’Ali Baba des briques colorées, la passion s’affiche sur diverses étagères et tables. Mais la «Lego Room», comme l’appelle le duo, n’est que la face visible de l’iceberg d’une passion encombrante: «On a plus d’une centaine de m2 de briques en stock. Une grosse partie est triée pour nous permettre de perdre le moins de temps possible dans la construction. On a également des pièces en vrac, qu’on n’a pas encore eu le temps de trier puisque cela réclame du temps, de la place et une certaine logistique».

Concise, capitale francophone des Lego

Concise, petite bourgade vaudoise paisible sise au bord du Lac de Neuchâtel, son décor de carte postale, son port, ses vignes, ses exilés fiscaux en provenance du canton de Neuchâtel et surtout, oui surtout, ses passionnés de Lego! Depuis une douzaine d’années, des aficionados de tous âges partagent et font partager leur passion pour les briques danoises lors d’une exposition devenue culte au fil des ans: Swiss Briques.

«Oui, maintenant on peut le dire et tant pis pour les autres! Ca fait 12 ans qu’on fait des expos, 15 ans qu’on collectionne et là, on a gagné Lego Masters, donc je crois que c’est clair: Concise est bel et bien la capitale francophone des Lego», a claironné, pince-sans-rire, Eric. Comment expliquer cette concentration de dadas de Lego dans le village? «Il doit y avoir une forme d’attraction terrestre qui fait que tous les Lego atterrissent ici», dixit Eric.

De dépannes en conseils avisés, de coups de mains en coups de coeurs, Eric et Alex ont tissé des liens qui dépassent ceux d’une amitié standard: «On a beaucoup construit en binôme, on l’a également fait tout seul dans notre coin. Mais généralement, c’est l’un et l’autre qu’on arrive à se motiver pour faire quelque chose ensemble. Sans forcément construire ensemble, on bosse énormément les deux. L’un montre à l’autre ce qu’il a monté vite fait, lorsqu’il avait deux heures à tuer et l’autre lui explique comment il aurait procédé ou quelle technique il aurait utilisée.», relate Eric.

Les gagnants de Lego Masters France, Eric Belelek (à g.) et Alex Favre dans leur antre.

Les gagnants de Lego Masters France, Eric Belelek (à g.) et Alex Favre dans leur antre.

20 minutes

Une belle complicité qui n’empêche pas les prises de becs… «On s’engueule tout le temps, pouffe Alex. A peu près au moins une fois par jour quand on se voit». «Les insultes fusent très très souvent, abonde Eric. On n’est pas de la même famille, mais je le (ndlr: Alex) considère comme mon petit frère, c’est au-delà d’un ami». Au point que parfois, les complices se balancent des pièces au-travers de la figure. «Oui, mais c’est surtout lorsque l’on tombe sur des pâles copies de Lego, lorsqu’on trie les pièces en vrac», se marre Alex. «Durant l’émission, une fois, Eric Antoine nous emmerdait tellement et nous empêchait de bosser, qu’on a fini par le bombarder de pièces», a encore ajouté, hilare, le benjamin des métaleux suisses.

Ton opinion

47 commentaires