Secret bancaire: Visite du ministre autrichien des finances à son homolgue allemand
Actualisé

Secret bancaireVisite du ministre autrichien des finances à son homolgue allemand

Le ministre autrichien des finances Josef Pröll a réussi à calmer les inquiétudes de son homologue allemand Peer Steinbrück en lien avec le secret bancaire lors d'une rencontre mercredi à Berlin.

Les questions politiques sont désormais liquidées, s'est réjoui M. Pröll.

M. Steinbrück reconnaît pleinement les efforts de Vienne et n'exprime plus de méfiance à ce sujet, a déclaré le ministre autrichien à l'agence de presse autrichienne APA.

Les questions politiques réglées, il ne reste plus que des détails techniques et juridiques à mettre au point pour que l'article 26 de l'accord ad hoc de l'OCDE puisse être appliqué au niveau bilatéral, a-t-il précisé.

L'Autriche a affirmé récemment vouloir appliquer les règles de l'OCDE en lien avec le secret bancaire dans le cadre de conflits fiscaux. La Suisse, le Luxembourg et le Liechtenstein se sont aussi alignés sur cette position.

M. Pröll a qualifié la rencontre avec son homologue allemand d'»absolument positive et extrêmement amicale». «Nous n'apparaîtront sur aucune liste noire, et il n'y aura pas non plus- c'est très clair - d'échange automatique d'information», a affirmé le ministre autrichien.

Steinbrück bientôt à Vienne

Peer Steinbrück se rendra prochainement à Vienne à l'invitation de M. Pröll afin de poursuivre le dialogue.

Les remous entre l'Allemagne, d'un côté, et la Suisse et le Luxembourg de l'autre, ne touchent pas l'Autriche, a souligné Josef Pröll. Celui-ci a plaidé pour des discussions entre partenaires également dans ce contexte.

Peer Steinbrück s'en était pris violemment à la Suisse. Le chef du Département des finances et actuel président de la Confédération Hans-Rudolf Merz s'est pour sa part dit prêt à une rencontre si une invitation est lancée par Berlin.

(ats)

Ton opinion