Lourds/WBC: Vitali Klitschko domine facilement Gomez
Actualisé

Lourds/WBCVitali Klitschko domine facilement Gomez

L'Ukrainien Vitali Klitschko a défendu victorieusement pour la première fois le titre mondial WBC des lourds qu'il a retrouvé en octobre en dominant facilement le Cubain Juan Carlos Gomez samedi à Stuttgart (sud-ouest).

Klitschko, 37 ans, a enregistré sa 37e victoire et 36e avant la limite (pour 2 défaites) dans un combat à sens unique, arrêté par l'arbitre lors de la neuvième reprise.L'aîné des frères Klitschko a dominé d'entrée le combat, touchant dès le deuxième round à deux reprises au visage son adversaire, ancien champion WBC des lourds-légers entre 1998 et 2002.Si Klitschko dictait le rythme du combat avec sa puissance et sa présence physique devant un adversaire plus petit, il s'exposait à quelques contres du rapide Cubain qui le blessait à la tête à la 3e reprise.Il trouvait finalement l'ouverture à la 7e reprise en assénant une droite au visage de Gomez qui était compté débout par l'arbitre. Le Cubain parvenait à finir le round. A nouveau en difficultés dans la 8e reprise, Gomez, dépassé, encaissait courageusement les coups, avant que l'arbitre ne mette un terme au combat à la neuvième reprise pour sa deuxième défaite en 47 combats.«Gomez est un boxeur de classe mondiale, il l'a montré ce soir, mais je suis très heureux d'avoir gagné ce combat avec la manière», s'est félicité Vitali Klitschko qui avait mis un terme à sa carrière en 2005, avant de remonter sur les rings en octobre 2008.Avec Vladimir, champion IBF, IBO et WBO des lourds, et Vitali, les Klitsckho détiennent quatre titres mondiaux. L'aîné veut la dernière ceinture qui leur manque, celle de champion WBA. «Nous avons quatre ceintures, ils nous en manquent une, je veux affronter Valuev», a espéré dès la fin du combat Vitali, en référence au géant russe, co-détenteur du titre WBA avec l'Ouzbek Ruslan Chagaev.C'est aussi une manière de dire qu'il laisse à son frère cadet, sans doute le meilleur lourd en activité, le soin d'éventuellement affronter l'ambitieux Britannique David Haye, prêt à tout pour défier l'un des Klitschko. (afp)

Ton opinion