santé: Vitamine D contre le Covid-19: où en trouver en plein hiver?
Unsplash
Publié

santéVitamine D contre le Covid-19: où en trouver en plein hiver?

S’exposer au soleil, oui c’est connu, mais lorsqu’il pleut depuis des semaines, c’est surtout très compliqué.

par
Camille Pagella

Une carence en vitamine D peut favoriser les formes graves du Covid-19. C’est la conclusion d’une étude réalisée sur plus de 160 patients malades à l’hôpital des Trois-Chênes à Genève où une surmortalité a été constatée chez les personnes carencées, particulièrement chez les hommes. Connue pour booster notre système immunitaire, la vitamine D se métabolise au contact des rayons du soleil et selon les valeurs de référence en Suisse, les femmes comme les hommes auraient besoin d’un apport journalier minimum de 15 μg (microgrammes) par jour.

Si en été, 80% de la population reçoit suffisamment d’UV pour synthétiser la vitamine, on estime qu’en hiver, lorsque le soleil joue à cache-cache et que les semaines de pluie s’enchaînent, près de 60% de la population générale présenterait une carence. Mais, bonne nouvelle, tout n’est pas perdu pour autant, et si la supplémentation est parfois nécessaire, certains aliments permettent de réduire le risque de carence, présentation des lauréats:

L’huile de foie de morue

Avec plus de 250 μg pour 10 cl, la palme revient incontestablement à cette huile qui a fait grimacer des générations par son goût âpre et son odeur caractéristique. À ceux que cela rebuterait, il est tout à fait possible de la trouver en gélules.

Les poissons gras

Si vous aimez les produits de la mer, sachez que le hareng fumé, le maquereau ou les sardines pourront se révéler êtres vos meilleurs alliés. Le saumon lui, riche en protéines et en oméga-3 contient environ 9 μg de vitamine D pour 100 g à condition qu’il soit cuit, sinon, divisez le chiffre par deux. Quant à l’anchois ou le thon naturel en conserve, ne les méprisez pas, ils apportent respectivement 11 et 6,1 μg de vitamine D par 100 g.

Les œufs et les abats

De la cervelle au rognon, en passant par la moelle ou la langue, les abats sont riches en protéines et minéraux mais aussi en vitamine D. Un jaune d’œuf en contient environ 3,2 μg.

La vitamine D permettrait de prévenir les formes graves du Covid-19

La vitamine D permettrait de prévenir les formes graves du Covid-19

Getty Images/iStockphoto

Les produits laitiers

Le lait de vache offre 3 μg de vitamine D par verre. Si vous ne le supportez pas, aucun problème, les laits végétaux comme les laits d’avoine, de soja, d’amande ou de riz, sont très souvent enrichis en vitamine pour couvrir les besoins quotidiens. Le beurre et la margarine en contiennent également aussi environ 10 μg par 100 g tout comme le fromage blanc (1,5 μg par 100 g).

Les champignons et avocats

De Paris ou shiitaké, frais ou séché, le champignon synthétise de la vitamine D sous l’action du soleil. Résultat, il en contient près de 7 μg par 100 g. Les aficionados d’avocat peuvent aussi se réjouir, le fruit entier en contient environ 10 μg.

Ton opinion

2 commentaires