Actualisé 04.03.2013 à 14:10

Initiative Minder«Vive les Suisses!» lance Harlem Désir

Harlem Désir, numéro un du PS français, a rendu hommage lundi aux Suisses qui ont plébiscité un contrôle des hauts salaires et une interdiction des «parachutes dorés».

Harlem Désir, premier secrétaire du PS français, a réagi à l'acceptation de l'initiative Minder.

Harlem Désir, premier secrétaire du PS français, a réagi à l'acceptation de l'initiative Minder.

«J'ai envie de dire: «Vive les Suisses!», s'est exclamé l'eurodéputé sur France Info. «Quand, au Parlement européen - et la France y a participé - nous adoptons une limitation des bonus des traders, cela va dans la même direction», a-t-il dit.

«Lorsque dans la réforme bancaire, avec les députés socialistes, nous avons renforcé les dispositions contre les paradis fiscaux, tout cela, c'est la lutte contre la finance folle qui ne doit pas dicter sa loi à l'économie réelle», a poursuivi le premier secrétaire du PS.

«Il faut lutter contre les rémunérations exorbitantes dans un temps de crise où l'on demande des sacrifices à tout le monde», a-t-il fait valoir. C'est aussi «pour cela que nous insistons sur le fait que la taxe exceptionnelle à 75% qui était prévue pour les revenus supérieurs à un million d'euros» soit «bel et bien mise en place pour des raisons à la fois de justice et de contribution aux efforts collectifs». (ats/afp)

Limitation des rémunérations des patrons: «s'inspirer» des Suisses

Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a estimé lundi que l'initiative suisse limitant les rémunérations abusives des patrons des sociétés cotées constituait une «excellente expérience démocratique» et qu'il fallait «s'en inspirer».

C'est «une excellente expérience démocratique où les Suisses montrent la voie et personnellement je pense qu'il faut s'en inspirer», a déclaré M. Ayrault, à la sortie d'un séminaire sur l'emploi à l'Elysée.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!