Médias: Viviane de Witt punie par la justice
Actualisé

MédiasViviane de Witt punie par la justice

A Genève, le Tribunal de première instance a condamné la patronne de Radio Cité pour atteinte à la personnalité d'un journaliste. Elle devra publier le jugement dans la presse à ses frais.

par
dti

La patronne de Radio Cité a été condamnée par le Tribunal de première instance pour atteinte à la personnalité du journaliste Luc Mégroz.

Viviane de Witt devra publier à ses frais le jugement dans les colonnes de la «Tribune de Genève», une punition que connaissent régulièrement les journaux people.

S'expliquant sur le licenciement pour «indiscrétions» en février 2008 du rédacteur de la station, Viviane De Witt avait déclaré à la presse: «il n'y a pas que l'indiscrétion, mais aussi d'autres problèmes (...) Je ne peux rien dire sinon je détruirais le futur de M. Mégroz».

A l'annonce du jugement, ce dernier n'a pas boudé sa satisfaction. «Cette décision pourra aussi ravir les dizaines de personnes licenciées de la radio depuis que Mme de Witt l'a reprise», a-t-il dit.

Viviane de Witt se réserve le droit de faire appel.

Ton opinion