Actualisé 27.05.2020 à 16:26

FLORIDE

Vivre comme John Lennon et Yoko Ono: un rêve à 46 millions

Pour échapper aux rudes hivers new-yorkais, la star des Beatles, John Lennon, et son épouse Yoko Ono avaient, en 1980, fait l’acquisition d’une propriété au bord de la mer, à Palm Beach. La joie n’a été que de courte durée, car quelques mois plus tard, Lennon se faisait abattre. La maison de rêve est désormais en vente.

de
Lucien Maurice Esseiva
La propriété El Solano de John Lennon et Yoko Ono est en vente pour 46 millions de francs.

La propriété El Solano de John Lennon et Yoko Ono est en vente pour 46 millions de francs.

Andy Frame Photography/Christian Angle Real Estate

Les Beatles et le nom de John Lennon font, aujourd’hui encore, vendre, y compris sur le marché de l’immobilier. Le meilleur exemple en est la magnifique propriété de Palm Beach, en Floride qui, selon le «Wall Street Journal» est en vente pour un peu plus de 46 millions de francs. Pourtant, John Lennon et Yoko Ono n’y ont vraisemblablement jamais vécu. Car peu de temps après avoir fait l’acquisition de la villa, John Lennon a été abattu à New York par un détraqué, en décembre 1980.

John Lennon et Yoko Ono en 1972 à New York.

John Lennon et Yoko Ono en 1972 à New York.

KEYSTONE

John et Yoko ont payé 725’000 dollars

Les Beatles lors de l’enregistrement de l’émission «The Ed Sullivan Show», le 9 février 1964 à New York. De gauche à droite: Paul McCartney, George Harrison et John Lennon, ainsi que Ringo Starr à la batterie.

Les Beatles lors de l’enregistrement de l’émission «The Ed Sullivan Show», le 9 février 1964 à New York. De gauche à droite: Paul McCartney, George Harrison et John Lennon, ainsi que Ringo Starr à la batterie.

KEYSTONE

D’après le «Wall Street Journal», le but du déménagement de New York (où John Lennon et Yoko Ono vivaient depuis 1971) à Palm Beach était d’échapper aux hivers extrêmement rigoureux de la grosse pomme. Le musicien et son épouse auraient acheté la propriété au nom révélateur d’El Solano sans jamais l’avoir vue. Ils ont simplement envoyé l’un de leurs employés en Floride, qui a pris des clichés polaroïds de la propriété et les a soumis à John et Yoko, écrit Robert Rosen dans son ouvrage intitulé «Nowhere Man: The Final Days of John Lennon».

Yoko Ono a réalisé une plus-value de 2,4 millions en six ans

Après la mort de John Lennon, El Solano n’est restée que six ans entre les mains de Yoko Ono. En 1986, elle a vendu la propriété pour 3,15 millions de dollars, réalisant ainsi une plus-value de 2,4 millions en seulement six ans. Depuis, le tiroir-caisse n’a pas arrêté de sonner. Les propriétaires actuels ont mis 26 millions sur la table en 2016. Si la vente venait à se faire, cela signifierait une plus-value de plus de 21 millions en à peine quatre ans.

1300 m² de surface habitable, 7 chambres et 9 salles de bains

Quoi qu’il en soit, on a une assez grande maison pour 46 millions de francs. On trouve sept chambres à coucher, d’innombrables salles de séjour, une bibliothèque, un bureau et un bar sur une surface de près de 1300 m². À l’avant, la propriété donne sur la mer et, à l’arrière, on a le choix entre barboter dans la piscine ou faire une partie de tennis sur le court en gazon aux airs de Wimbledon.

Avec de telles données, le garage pour seulement trois voitures semble presque rikiki. Le célèbre voisinage peut, en revanche, s’avérer bon pour l’ego. Le musicien Rod Stewart habite juste à côté et l’immense propriété «Mar-a-Lago» de Donald Trump n’est qu’à un jet de pierre.

Voici ce que vous pourriez avoir pour 46 millions

1 / 16
Cette vue du salon était celle que voulaient savourer John Lennon et Yoko Ono.

Cette vue du salon était celle que voulaient savourer John Lennon et Yoko Ono.

Andy Frame Photography/Christian Angle Real Estate
Or, ils n’en ont manifestement jamais profité, car quelques mois après avoir acheté la propriété, en 1980, Lennon a été abattu à New York.

Or, ils n’en ont manifestement jamais profité, car quelques mois après avoir acheté la propriété, en 1980, Lennon a été abattu à New York.

Andy Frame Photography/Christian Angle Real Estate
John Lennon et Yoko Ono voulaient échapper aux rigoureux hivers new yorkais et pouvoir se détendre sous la chaleur de Floride.

John Lennon et Yoko Ono voulaient échapper aux rigoureux hivers new yorkais et pouvoir se détendre sous la chaleur de Floride.

Andy Frame Photography/Christian Angle Real Estate

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!