Anthony Ramos - «Vivre de mon art est un privilège»
Publié

Anthony Ramos«Vivre de mon art est un privilège»

Acteur, danseur, chanteur, rappeur: il a tous les talents. À 29 ans, Anthony Ramos sera l’une des stars de cet été avec «D’où l’on vient».

par
Henry Arnaud
Anthony a suivi des études dans les arts du spectacle à l’American Musical and Dramatic Academy.

Anthony a suivi des études dans les arts du spectacle à l’American Musical and Dramatic Academy.

Imago

Après des années de succès sur les planches de Broadway, l’adaptation de cette comédie musicale arrive sur grand écran le 23 juin 2021. Sorte de «West Side Story» moderne, «D’où l’on vient» met en vedette une nouvelle génération d’artistes latinos. Dont Anthony Ramos.

Comment vous présenter aux lecteurs qui vous découvrent aujourd’hui?

Je suis né à Brooklyn dans une famille très modeste avec une maman qui a bossé dur toute sa vie pour élever trois enfants. À l’école, j’étais plutôt un bon joueur de baseball et j’espérais obtenir une bourse d’études grâce à ce sport. La musique est arrivée par hasard en passant une audition dans mon lycée pour un spectacle. J’avais sept ans quand j’ai commencé à rapper sur des titres d’Eminem. Je n’oublierai jamais le regard horrifié de ma mère quand elle m’a entendu en train de faire du rap en prononçant des mots qu’un jeune de cet âge ne devrait pas connaître (rires). Elle m’avait d’ailleurs arraché le lecteur de CD des mains. C’était trop tard, j’avais déjà la musique et surtout le hip-hop dans le sang. Il y a mille façons de rapper. Shakespeare faisait du rap, il parlait en faisant des vers.

Votre mère, Mildred, a d’ailleurs un petit rôle dans le film

Oui! Elle est même la star du film, vous voulez dire, en tout cas c’est ce qu’elle pense (rires). Je n’aurais jamais rêvé de tourner un jour avec elle. «D’où l’on vient» est une histoire familiale et cela restera l’expérience d’une vie de partager ça avec ma maman.

Que feriez-vous si vous gagniez au loto comme dans le scénario?

J’achèterais une maison pour ma mère même si elle m’a déjà dit qu’elle refuserait de quitter son appartement et le quartier où elle vit depuis toujours (rires). Comme dans la comédie musicale, je ferais profiter ma famille, mes amis et ma communauté car il n’y a rien de plus important que de partager avec les autres. La beauté du film est qu’on ne cherche pas à abandonner son quartier en devenant riche.

Qui vous a donné le meilleur conseil dans votre carrière?

Lady Gaga m’a donné d’excellents conseils. Sur le tournage d’«A Star Is Born», elle m’a dit notamment de ne jamais oublier mes débuts pour garder les pieds sur terre face au succès.

C’est vrai que vous avez de multiples projets pour les prochains mois dont un album et le tournage du nouveau «Transformers».

J’avoue que j’ai encore du mal à réaliser toutes les bonnes choses qui m’arrivent ces dernières années. Vivre de mon art est un privilège que je ne prends pas à la légère.

Ton opinion

2 commentaires