Football - Nati: Vladimir Petkovic lâche Gökhan Inler
Actualisé

Football - NatiVladimir Petkovic lâche Gökhan Inler

Après avoir longuement pesé le pour et le contre, Vladimir Petkovic a tranché: il n'a pas retenu son capitaine Gökhan Inler pour les deux prochains matches amicaux de l'équipe de Suisse.

Gökhan Inler et Vladimir Petkovic.

Gökhan Inler et Vladimir Petkovic.

photo: Keystone

Gökhan Inler restera en Angleterre tandis que l'équipe de Suisse se réunira dès lundi pour disputer deux matches amicaux, en Irlande (25 mars) et contre la Bosnie-Herzégovine (29 mars à Zurich). Capitaine de la sélection depuis presque cinq ans, le Soleurois (31 ans) risque fort de manquer l'Euro 2016.

Car la décision de Petkovic est symbolique. En se privant de son capitaine - après une très longue et difficile réflexion - alors que la préparation finale pour l'Euro est lancée, le Tessinois estime que la situation du milieu de terrain à Leicester City est rédhibitoire. Transféré de Naples l'été passé, Inler a rapidement été considéré par son entraîneur Claudio Ranieri au mieux comme un remplaçant de fin de rencontre pour la paire N'Golo Kanté - Danny Drinkwater ou, au pire, comme un joueur surnuméraire dont la place est en tribune. Et on voit mal pourquoi les Foxes changeraient quoi que ce soit à leur équipe en passe de réaliser une des plus grandes sensations de l'histoire du football.

Inler n'a disputé que cinq matches de Premier League - ce qui lui suffirait pour être sacré champion d'Angleterre si les Foxes allaient au bout... -, dont trois comme titulaire. En 2016, le Soleurois n'a pas joué la moindre minute en championnat, devant se contenter de deux matches de Cup en janvier. Sa non-sélection est la première motivée par des raisons sportives depuis dix ans!

Le milieu de terrain, 89 sélections, a fait ses débuts internationaux contre le Venezuela en septembre 2006. Considéré comme le patron de l'équipe par Ottmar Hitzfeld dès la prise de fonctions de l'Allemand en 2008, Inler avait été officiellement désigné capitaine en juin 2011, après l'annonce de la retraite internationale d'Alexander Frei.

Avec Elvedi et Tarashaj

Le Soleurois écarté, se pose désormais la question de celui qui héritera du brassard. Deux favoris se détachent dans cette course, Stephan Lichtsteiner, dont le côté aboyeur et les propos identitaires polémiques qu'il a tenus par le passée peuvent jouer en sa défaveur, et Granit Xhaka, caractériel lui aussi mais qui incarne l'avenir (23 ans) et est déjà capitaine à Mönchengladbach.

Un Borussia qui, en plus de Xhaka et de Yann Sommer, a fourni à Petkovic un troisième international, le néophyte Nico Elvedi. Âgé de 19 ans, l'ancien junior du FC Zurich s'est imposé en Bundesliga dès sa première saison, soit dans l'axe de la défense, soit à droite. Un autre nouveau visage sera présent dès lundi à Feusisberg, le joyau de GC Shani Tarashaj (21 ans), auteur de onze buts en Super League cette saison.

Un signe là aussi fort envoyé par Petkovic à un joueur également convoité par l'Albanie, le pays d'origine de ses parents. Tarashaj et Elvedi étaient dans un premier temps retenus avec les M21, qui doivent dipsuter un match crucial dans la campagne pour l'Euro, samedi face à l'Angleterre. Il n'est d'ailleurs pas impossible que les deux joueurs quittent l'équipe A deux ou trois jours pour rejoindre les Espoirs à Thoune.

Senderos oui, Von Bergen et Lustenberger non

Contraint de composer avec passablement de blessures (Djourou, Derdiyok, Drmic), Vladimir Petkovic a rappelé un Philippe Senderos qui a enfin retrouvé du temps de jeu depuis qu'il a rejoint GC cet hiver. La 55e et dernière apparition du Genevois en sélection remonte à octobre 2014 et à la défaite 1-0 en Slovénie. L'ancien Gunner - que Petkovic a toujours beaucoup apprécié - de retour, Elvedi en jeune invité: le coup est dur à encaisser pour Steve Von Bergen qui ambitionnait toujours de participer à l'Euro cet été. Même amertume probablement chez Fabian Lustenberger, capitaine à Hertha Berlin et lui aussi défenseur central de formation.

Indisponible en raison d'une blessure musculaire à la cuisse, Xherdan Shaqiri figure toutefois quand même dans la liste de Petkovic. Le sélectionneur préfère sans doute avoir sa star sous la main pour superviser les soins et la convalescence. Il s'agit désormais à l'ASF, au joueur et à Stoke City de se mettre d'accord. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion