Actualisé 15.10.2019 à 19:43

FootballVladimir Petkovic ne change rien

Le sélectionneur national a aligné le même XI qu'à Copenhague. En espérant une meilleur fin contre l'Irlande à Genève, dans le cadre des qualifications à l'Euro 2020...

de
Robin Carrel, Genève
L'heure n'est pas aux expérimentations pour le «Mister».

L'heure n'est pas aux expérimentations pour le «Mister».

Keystone

L'heure n'est pas aux bouleversements pour l'équipe de Suisse et Vladimir Petkovic a fait dans le très traditionnel, pour la réception de l'Irlande au bout du Léman mardi soir. Le sélectionneur national est également resté fidèle, semble-t-il, à son 3-4-3 des dernières sorties, qui a pourtant montré quelques limites dans l'utilisation des espaces, au milieu de terrain notamment.

Sommer sera donc au but, avec devant lui une ligne de trois défenseurs centraux formée d'Akanji, Elvedi et Schär. Quelques mètres plus haut sur le pré, on retrouve Xhaka et Zakaria. Sur les deux flancs, le capitaine Lichtsteiner a conservé sa place de titulaire à droite, tout comme Rodriguez à gauche.

Devant, on va retrouver le même trio qu'à Copenhague également, malgré le manque de réalisme patent et les soucis techniques récurrents d'Embolo. Ce dernier jouera tout de même en soutien de Seferovic et tentera d'apporter du danger avec le concours de Mehmedi.

A une heure du coup d'envoi, ce sont surtout les journalistes irlandais qui avaient le sourire, du côté de la salle de presse du Stade de Genève. Il a plu en masse sur la Cité de Calvin mardi et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela n'est pas favorable à une formation comme la Suisse, qui tente de développer du jeu au sol. Mais face à un tel adversaire, cela ne doit en aucun cas être une excuse pour ne pas l'emporter. Robin Carrel, Genève

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!