Actualisé 29.07.2018 à 14:53

Roland-Garros

Voici ce qu'il reste du «jardin» de Rafael Nadal

Le célèbre court Philippe-Chatrier a été démoli. Voici à quoi il ressemble aujourd'hui et ce qu'il sera demain.

de
Sport-Center
1 / 8
Si l'envie lui prenait de visiter «son» jardin ocre à Roland Garros, Rafael Nadal ne le reconnaîtrait probablement pas. Le court Central, scène sur laquelle le Majorquin a soulevé onze fois le trophée, n'existe plus.

Si l'envie lui prenait de visiter «son» jardin ocre à Roland Garros, Rafael Nadal ne le reconnaîtrait probablement pas. Le court Central, scène sur laquelle le Majorquin a soulevé onze fois le trophée, n'existe plus.

AFP/Francois Guillot
AFP/Gerard Julien
À part des souvenirs, il ne reste plus que ça.

À part des souvenirs, il ne reste plus que ça.

AFP/Francois Guillot

Si l'envie lui prenait de visiter «son» jardin ocre à Roland-Garros, Rafael Nadal ne le reconnaîtrait probablement pas. Le court Central, scène sur laquelle le Majorquin a soulevé onze fois le trophée, n'existe plus.

À part des souvenirs, il ne reste plus que ça.

Les travaux du fameux Philippe-Chatrier s'accélèrent afin que l'édition 2019 (du 26 mai au 9 juin) puisse se disputer dans un écrin moderne. La nouvelle construction sera dotée d'un toit amovible en acier et en toile. Translucide et étanche, il pourra se déployer en une quinzaine de minutes.

Voici, avec ces images de synthèse, à quoi ressemblera le nouveau Roland-Garros.

La capacité du Central sera toujours de 15 000 places, avec des sièges en bois de châtaigner, mais les tribunes offriront selon le tournoi «un meilleur confort et une meilleure visibilité aux spectateurs.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!