Retour: Voici l'adresse du successeur de Megaupload
Actualisé

RetourVoici l'adresse du successeur de Megaupload

Le fondateur de Megaupload, Kim Dotcom, a posté jeudi sur son compte Twitter un lien vers sa future plateforme de partage de fichiers (me.ga).

Le fondateur de Megaupload.com, bête noire des Etats-Unis qui veulent le juger pour violation de droits d'auteur, a annoncé jeudi son intention de rouvrir le site le 20 janvier 2013, un an jour pour jour après son arrestation en Nouvelle-Zélande.

Kim Schmitz, 38 ans, avait été interpellé dans sa somptueuse propriété d'Auckland (nord de la Nouvelle-Zélande) à la demande du FBI américain. Placé en détention, il a été libéré sous caution un mois plus tard, mais il reste depuis sous la menace d'une extradition vers les Etats-Unis. En août, l'Allemand avait laissé entendre, dans un message crypté sur Twitter, qu'il préparait le retour de Megaupload dans une version «indestructible» et la création d'une boutique de musique en ligne.

Les Anonymous lance l'opération Megaupload

«Le monde veut MEGA!»

Toujours sur son compte Twitter, il a confirmé jeudi la venue d'une nouvelle plateforme, appelée Mega. «Une chose est sûre: le monde veut MEGA!»a-t-il assuré. Le site hébergera des fichiers cryptés dont seuls les utilisateurs posséderont la clé nécessaire à déchiffrer - c'est-à-dire ouvrir - le contenu (film, musique, etc.). Cette clé ne sera pas stockée et les administrateurs de Mega n'en auront pas de copie: ils seront donc, théoriquement, intouchables sur le plan légal.

Les Etats-Unis accusent les responsables de Megaupload d'avoir frauduleusement amassé 175 millions de dollars américains (135 millions d'euros) en proposant des copies piratées de films, de programmes télévisés et d'autres contenus. Créé en 2005 et installé à Hongkong, le site affirmait rassembler chaque jour 50 millions d'utilisateurs et représenter 4% du web. (afp)

Ton opinion