Formule 1: Voici l'impact d'une plaque d'égout à pleine vitesse

Actualisé

Formule 1Voici l'impact d'une plaque d'égout à pleine vitesse

La première séance d'essais libres du Grand Prix d'Azerbaïdjan a été très rapidement arrêtée vendredi. La Williams du Britannique George Russell a été touchée.

par
sc

On n'est pas passé loin d'une immense catastrophe sur le circuit urbain de Bakou. Les essais libres du GP d'Azerbaïdjan ont été stoppés après que la voiture de George Russell est entrée en collision avec une plaque d'égout détachée. La séance n'a pas repris afin de vérifier l'ensemble des bouches d'égout présentes sur le tracé de 6 km et de nettoyer la piste avant la deuxième séance d'essais libres à 17h locales (15h en Suisse).

Pour couronner le tout, la camionnette équipée d'un bras mécanique chargée de ramener la Williams de Russell aux stands a heurté une passerelle surplombant le circuit. Le conducteur n'avait visiblement pas suffisamment baissé le bras. Résultat des courses, de l'huile s'est répandue sur la monoplace britannique rendant le travail des mécaniciens de l'écurie encore plus difficile.

Inacceptable pour Claire Williams

«Le châssis est inutilisable et nous devons en utiliser un nouveau, expliqué Claire Williams visiblement irritée. Le dégâts sont conséquents et nous ne pourrons pas courir avant la 3e séance d'essais libres prévue demain matin. C'est inacceptable, ce n'est pas ce dont on attend d'un circuit de Formule 1, les plaques d'égouts devraient être scellées.

Hamilton ironise

Le pilote Mercedes s'est demandé via Twitter comment il était possible de ne pas avoir bien scellé les plaques d'égouts. Qu'à cela ne tienne, le Britannique passera son temps libre supplémentaire à regarder «Game of Thrones».

Avant cela, seules les Ferrari avaient bouclé quelques tours chronométrés, cinq pour le Monégasque Charles Leclerc et quatre pour l'Allemand Sebastian Vettel.

(sc/20 minutes/afp)

Ton opinion