Actualisé 21.10.2015 à 07:04

Faites du bruit pour la Suisse

Voici le son de la Suisse

Quatre artistes de toutes les régions linguistiques du pays ont chanté avec la population. Le résultat montre que les Suisses s'entendent.

de
Lucien Esseiva/jfa

Les préjugés ont la vie dure entre les quatre régions linguistiques de la Suisse. L'esprit de chaque canton ou le Röstigraben sont deux exemples des différences qui persistent. Dans ces conditions, il était utopique de vouloir faire de la musique tous ensemble.

«Faites du bruit pour la Suisse», le projet de «20 minutes» et de Coop avait pour but de réunir tout le monde. Et ça a fonctionné. Alejandro Reyes, de la Suisse romande, Anna Känzig de la Suisse alémanique, le rappeur Snook des Grisons et le groupe Make Plain du Tessin chantent ensemble Momento et montrent que la Suisse peur créer quelque chose si elle le veut vraiment.

«La Suisse n'a encore jamais rien entendu de pareil»

La chanson a été confiée au producteur de tubes Roman Camenzind. Il avait admis qu'il n'était pas facile de réunir tous les styles des quatre artistes pur en faire quelque chose de cohérent. «C'est notre défi en tant que producteurs de créer un titre harmonieux avec les différences de chacun.» Il était cependant certain d'une chose: «le résultat sera quelque chose que personne n'a jamais entendu.»

Il avait raison. Momento est un titre qui donne le ton. Le ton d'un voyage à travers la Suisse, le ton de l'amitié et d'une vie insouciante. Le chemin vers la chanson finale a été quelque peu compliqué. «Je dois avouer que je n'ai pas tout de suite compris ce qu'il fallait faire», explique Andrea Zinzi de Make Plain. Pour Alejandro Reyes, travailler avec des musiciens romands a été une belle expérience. «Ca a été un magnifique voyage. Nous avions tout le temps qu'il fallait et avons lié de belles amitiés», se réjouit-il.

«La chanson montre qu'on peut atteindre un but tous ensemble»

Momento lie les Suisses entre eux. Ca a été le cas dans le groupe de la Zürichoise Anna Känzig. «Tous les membres se sont engagés et ont apporté leurs idées. Les goûts de chacun ne pouvaient pas être plus différents, mais nous sommes vite parvenus à un accord.» Son avis sur la chanson est court et précis: «J'adore!»

Le rappeur Snook voulait des gens un peu fous pour l'accompagner. Il les a eus. «Ils étaient tous plus fous les uns que les autres. Ca m'a plu», dit-il. Pour le Grison, la chanson est dingue. «Elle te met de bonne humeur, te fait dodeliner de la tête. On se met à bouger dès qu'on l'entend, c'est automatique.» Pour Snook, le titre est un signal positif pour la Suisse. «Il n'y a pas de barrières linguistiques ou culturelles dans notre pays, il n'y a pas de Röstigraben. Ca montre qu'on peut atteindre quelque chose tous ensemble.»

Pour acheter le titre Momento, c'est par ici et par ici.

Quelle est la tonalité de la Suisse

C'est ce que «20 minutes» et Coop veulent découvrir. Quatre artistes – le Romanche Snook, Alejandro de Suisse romande, les Tessinois de Make Plain et, enfin, Anna Känzig d'outre-Sarine – sont à la recherche de musiciens talentueux pour former un gigantesque groupe et chanter dans les quatre langues du pays. Explosion des barrières linguistiques! Quant au refrain, c'est tout le pays qui prendra part au jeu. La population deviendra ainsi le plus grand choeur de Suisse.

Plus d'infos sur: faitesdubruit.20min.ch

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!