Actualisé 16.10.2012 à 06:55

Berne

Voici les lignes ferroviaires menacées

Lausanne-Payerne, Genève-La Plaine, Bâle-Delémont ou encore Neuchâtel-Bienne figurent parmi les 176 lignes de trains qui risquent de se faire remplacer par des bus.

de
hhs/ofu
Quelques unes des lignes concernées.

Quelques unes des lignes concernées.

Sur 300 lignes ferroviaires suisses, 176 ne parviennent pas à couvrir au moins la moitié des coûts qu'elles engendrent. La semaine dernière, l'Office fédéral des transports (OFT) a mis un projet en consultation qui vise à réduire les subventions distribuées par la Confédération, avait relaté le dominical «NZZ am Sonntag». Les lignes en question risqueraient d'être remplacées par des bus qui semblent être une alternative moins coûteuse. Le Conseil fédéral veut ainsi réaliser des économies substantielles.

Lundi, «20 Minuten Online» est parvenu à se procurer la fameuse liste avec les 176 lignes menacées (voir la liste). Voici quelques exemples romands: St-Gingolph-Brig, Montreux-Les Avants, Morges-Bières, Nyon-La Cure, Palézieux-Romont, Genève-La Plaine ou encore Allaman-Lausanne (-Palézieux).

Contacté, le porte-parole de l'OFT Andreas Windlinger essaie d'être rassurant: «On est encore très loin de remplacer certains trains par des bus. Il s'agit uniquement de vérifier les lignes.» Il a également rappelé qu'en cas de mauvaise évaluation, rien n'était encore décidé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!