Emploi – Voici les secteurs qui recrutent le plus en Suisse
Publié

Suisse Voici les secteurs qui recrutent le plus

Avec la reprise économique, les qualifications les plus recherchées en Suisse sont liées à l'informatique, alors que la situation reste difficile dans l'hôtellerie.

1 / 9
Le marché suisse du travail est en train de se redresser. Le nombre de postes vacants est particulièrement élevé dans le secteur des technologies de l'information.
Découvrez dans ce diaporama les secteurs qui recrutent le plus en Suisse 

Le marché suisse du travail est en train de se redresser. Le nombre de postes vacants est particulièrement élevé dans le secteur des technologies de l'information.

Getty Images 
Les programmeurs, les webmasters, les ingénieurs systèmes et les chefs de projet informatique sont notamment recherchés.

Les programmeurs, les webmasters, les ingénieurs systèmes et les chefs de projet informatique sont notamment recherchés.

Getty Images/iStockphoto
Les spécialistes des ressources humaines et de l'organisation ainsi que les cadres moyens et supérieurs sont également de nouveau convoités.

Les spécialistes des ressources humaines et de l'organisation ainsi que les cadres moyens et supérieurs sont également de nouveau convoités.

20min/Celia Nogler

Le nombre d'offres d'emploi a augmenté de 28% au deuxième trimestre sur un an, comme le montre la dernière enquête de l'agence pour l'emploi Adecco et de l’Université de Zurich. La demande de spécialistes dans le secteur de l'informatique est actuellement particulièrement élevée. Les programmeurs, les webmasters, les ingénieurs système et les chefs de projet informatique sont notamment recherchés.

Il y a encore plus de postes à pourvoir dans le secteur informatique qu'en 2018: «De nombreuses entreprises ont été contraintes de repenser leur modèle d'affaires pendant la pandémie», explique Monica Dell'Anna, responsable du groupe Adecco Suisse. La numérisation a été le fer de lance de cette démarche. C'est pourquoi les professionnels de l'informatique sont désormais nécessaires.

Commerce de détail et vente

Les spécialistes des ressources humaines et de l'organisation ainsi que les cadres moyens et supérieurs sont également de nouveau recherchés. Par rapport à l'année dernière, les offres d'emploi pour ces postes sont en hausse de 40%. Les personnes travaillant dans le commerce de détail ou la vente ont également de bonnes chances de trouver de l'embauche, avec une croissance de 38% des offres. Les employés de bureau et administratifs sont aussi de plus en plus demandés. Toutefois, ni le commerce de détail ni les emplois administratifs n'ont retrouvé leur niveau d'avant la pandémie.

L'hôtellerie se remet lentement

Le secteur de l'industrie et des transports a bien récupéré: 33% d'offres d'emploi supplémentaires y sont publiées par rapport au même trimestre de l'année dernière. Cela signifie que les professionnels de l'industrie manufacturière et des transports sont encore plus demandés qu'ils ne l'étaient juste avant le premier semi-confinement.

«Selon le Secrétariat d'État à l'économie, l'industrie de transformation et de fabrication a fortement augmenté au cours du dernier trimestre, en particulier dans l'industrie chimique et pharmaceutique», précise Monica Dell'Anna. Le secteur de la construction enregistre également autant d'offres d'emploi qu'avant la crise du Covid, tout comme l'ingénierie et les sciences.

Pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, les offres d'emploi sont plus nombreuses dans les secteurs de l'hôtellerie et des services aux personnes. Toutefois, ce chiffre est encore loin du niveau d'avant la pandémie de coronavirus. Selon Adecco, les entreprises de ces secteurs espèrent maintenant que les affaires vont reprendre pendant l'été et les vacances.

Depuis le Covid, les employeurs accordent plus d'attention à la formation

Monica Dell'Anna, responsable du groupe Adecco Suisse

Quelle est la situation actuelle sur le marché de l'emploi?
Monica Dell'Anna: Avec la crise du Covid, il est devenu plus difficile de trouver le bon candidat pour le bon emploi. C'est parce que, pendant la pandémie, de nombreuses personnes se sont réorientées ou ont même changé de secteur d'activité. Dans le même temps, les entreprises veulent conserver leurs employés expérimentés, car il n'est pas facile de trouver de bons candidats.

Quels sont les points importants lorsque l'on recherche un nouvel emploi aujourd'hui?
La formation et l'expérience comptent toujours. Une certaine cohérence dans votre CV est également importante: trop de lacunes ne font pas bonne impression, mais les employeurs sont devenus beaucoup plus tolérants vis-à-vis des CV non linéaires. La formation continue, notamment dans le domaine numérique, est également devenue beaucoup plus importante, un phénomène renforcé avec la pandémie. En outre, les compétences dites «douces» sont de plus en plus recherchées. Il s'agit, par exemple, de la capacité à coopérer et à communiquer au sein et en dehors d'une équipe. La capacité d'adaptation des employés est également devenue importante: de nombreuses industries sont en train de changer et il faut être ouvert au changement dès maintenant.

Quelle va être l'évolution du marché de l'emploi?
Tout porte à croire qu'il va continuer à croître. Ainsi, dans quelques mois, il pourrait y avoir le même nombre d'offres d'emploi qu'avant la pandémie. Cependant, tout dépend de ce qui se passe sur le front sanitaire, des mesures prises et de l'efficacité des vaccinations. Je suis cependant très confiante.

(bsc/reg)

Ton opinion

52 commentaires