Terrorisme: Voici où habitent le plus grand nombre de pro-EI
Actualisé

TerrorismeVoici où habitent le plus grand nombre de pro-EI

Des chercheurs ont analysé plus de deux millions de tweets en arabe évoquant le groupe Etat islamique. Verdict: près d'un message sur trois publié en Belgique soutient les jihadistes.

par
ij/ofu
Les chercheurs italiens se sont essentiellement concentrés sur des tweets publiés en arabe.

Les chercheurs italiens se sont essentiellement concentrés sur des tweets publiés en arabe.

Le groupe Etat islamique utilise les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter à des fins de propagande et de recrutement. Selon une analyse de chercheurs italiens, qui se sont focalisés uniquement sur les messages en arabe publiés sur Twitter, un grand nombre de sympathisants de l'EI habitent en Belgique (voir encadré), relate mercredi «The Gardian».

Ainsi, près d'un tweet en arabe sur trois publié en Belgique soutient l'Etat islamique. Avec 31%, le pays arrive en troisième position juste après le Qatar (48%) et le Pakistan (35%). La Grande-Bretagne (24%) arrive en cinquième position derrière l'Indonésie (26%).

Seuls 7,4% de messages pro-EI en Syrie

En Turquie, qui occupe la septième place, près d'un tweet en arabe sur cinq est pro-EI. La situation est particulièrement tendue dans ce pays. Fin juillet, le réseau de terroristes a revendiqué l'attentat du Suruç ayant fait plusieurs dizaines de morts. Un kamikaze, identifié comme un Turc de 20 ans, s'était fait exploser dans le jardin d'un centre culturel de la ville. Peu après l'attaque, les autorités turques avaient annoncé vouloir combattre activement l'Etat islamique.

Selon les chercheurs italiens qui ont réalisé l'analyse, ce sont avant tout des pays arabes pas réellement touchés par la terreur de l'EI qui se disent sympathisants du réseau de terroristes. En Syrie, particulièrement touchée par la répressions des jihadistes, seuls 7,4% des tweets arabes sont pro-EI.

Une majorité condamne les agissements des jihadistes

L'analyse en question a été réalisée dans le cadre du projet Voices from the Blogs. Les chercheurs italiens, qui travaillent en collaboration avec l'Uni de Milan, ont passé au crible près de deux millions de tweets en arabe publiés entre juillet et octobre 2014 et ayant pour sujet principal le groupe Etat islamique.

Si l'on observe la totalité des tweets analysés, un tiers des messages estiment que l'EI défend les pays arabes contre leurs ennemis. Près de 26% des publications soutiennent activement les jihadistes et sont dédiées au recrutement de nouvelles personnes. Les experts ayant réalisés l'analyse soulignent néanmoins que la majorité des internautes condamne le fait que l'Etat islamique répand la violence dans le monde.

Molenbeek, un nid de jihadistes?

Les attentats commis vendredi soir à Paris ont une nouvelle fois jeté une lumière crue sur la commune défavorisée de Molenbeek à Bruxelles. Amedy Coulibaly, auteur de la tuerie de l'Hypercacher (9 janvier 2015, 4 morts). Mehdi Nemmouche, auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles (24 mai 2014, 4 morts). Un des cerveaux des attentats de Madrid (11 mars 2004, 191 morts). Ayoub El Khazzani, auteur de l'attaque du train Thalys Bruxelles-Paris (21 août 2015). Tous ont transité à un moment ou à un autre, qui pour y vivre, qui pour y acheter des armes, dans la commune défavorisée de Molenbeek, à Bruxelles.

Deux des tueurs responsables des attaques menées à Paris étaient des ressortissants français vivant en Belgique, l'un dans la commune centrale de la capitale belge, qui a donné son nom à Bruxelles, et l'autre à Molenbeekune commune à forte majorité immigrée.

Ton opinion