Mariage pour tous - Voilà pourquoi la victoire a été si nette
Publié

Mariage pour tousVoilà pourquoi la victoire a été si nette

Le mariage pour tous a été accepté dimanche à 64,1%. Le sondage post-votations de 20 minutes/Tamedia montre que l’objet a été soutenu même dans les rangs conservateurs. Les voix des 18 à 34 ans ont également été importantes pour le résultat final.

par
Olivia Beuchat

«On est très contents du résultat, c’est à la hauteur de notre campagne», «Un jour historique pour l’égalité» ou encore «Nous sommes aux anges que le mariage soit désormais ouvert à toutes les amoureuses et tous les amoureux»: après l’acceptation du mariage pour tous, dimanche à 64,1%, les réactions n’ont pas tardé à fuser.

Le sondage post-votations de 20 minutes/Tamedia révèle désormais comment la Suisse est arrivée à ce résultat qualifié d’historique. Un coup d’oeil sur la préférence politique des votants montre ainsi que l’objet a été accepté par une large majorité des électeurs du centre (63% de oui). Parmi les sympathisants de l’UDC, 35% ont accepté le mariage pour tous. Sans grande surprise, le taux d’approbation a été très élevé parmi les électeurs du PS ou encore des Verts.

La nette victoire de la communauté LGBT devrait aussi s’expliquer par le taux de participation relativement élevé de 52%. Le mariage pour tous a également reçu un soutien particulièrement élevé de la part des jeunes électeurs. Pas moins de 72 % des 18 à 34 ans ont glissé un «oui» dans l’urne. Ce taux s’élève à 69% pour les 35 à 49 ans.

Le sondage montre finalement qu’il existe un lien fort entre la religiosité des votants et l’opposition au texte. Ainsi, 77% des personnes affirmant participer plusieurs fois par mois à des manifestations religieuses ont rejeté le mariage pour tous.

Quelques informations sur le sondage

Le sondage en ligne de 20 minutes/Tamedia a été réalisé du 24 au 26 septembre 2021. Au total, 12’743 personnes issues de toute la Suisse y ont participé. Les politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen ont pondéré les réponses en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques afin de correspondre le plus étroitement possible à la structure de la population suisse. La marge d’erreur est de 1,5%.

Ton opinion