Actualisé 20.09.2018 à 06:46

Lac des Brenets (NE)Voilà pourquoi on ne peut plus naviguer sur le lac

La sécheresse a fait baisser dramatiquement les eaux du lac des Brenets. Les bateaux reposent sur le sable.

de
cht/ats
1 / 7
Le lac des Brenets est tari en raison de la sécheresse, et les bateaux de la Compagnie de navigation du lac (NLB) doivent rester à quai.(18 septembre 2018)

Le lac des Brenets est tari en raison de la sécheresse, et les bateaux de la Compagnie de navigation du lac (NLB) doivent rester à quai.(18 septembre 2018)

Keystone
Le lac des Brenets est tari en raison de la sécheresse, et les bateaux de la Compagnie de navigation du lac (NLB) doivent rester à quai.(18 septembre 2018)

Le lac des Brenets est tari en raison de la sécheresse, et les bateaux de la Compagnie de navigation du lac (NLB) doivent rester à quai.(18 septembre 2018)

Keystone
Le lac des Brenets est tari en raison de la sécheresse, et les bateaux de la Compagnie de navigation du lac (NLB) doivent rester à quai.(18 septembre 2018)

Le lac des Brenets est tari en raison de la sécheresse, et les bateaux de la Compagnie de navigation du lac (NLB) doivent rester à quai.(18 septembre 2018)

Keystone

Il n'est actuellement plus possible de naviguer sur le lac des Brenets (NE). Le site est tari et les bateaux de la Compagnie de navigation du lac (NLB) doivent rester à quai.«En raison de la sécheresse, nous sommes contraint d'interrompre momentanément le service de navigation dès ce dimanche 16 septembre 2018. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée», a communiqué la compagnie sur Facebook.

Le niveau du lac est encore plus bas que durant la canicule de la mi-août. La situation est catastrophique, il y a beaucoup trop peu d'eau pour cette période de l'année, a indiqué mercredi au Blickle patron de la compagnie, Jean-Claude Durig. Il n'a pratiquement pas plu dans la région, même en septembre. «Cela ne peut s'améliorer que s'il pleut pendant au moins trois jours», précise-t-il.

Lac des brenets et le Doubs presque à sec

La navigation reste également toujours interdite sur la partie jurassienne du Doubs. Cette mesure a été prise en août lorsque le débit de la rivière est passé sous le seuil limite des 6 m3 par seconde. Lundi après-midi, il s'affichait à 4,13 m3 par seconde, selon la mise à jour quotidienne rapportée sur internet par l'Office jurassien de l'environnement.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!