Voile: Maud Fontenoy revient sur terre
Actualisé

Voile: Maud Fontenoy revient sur terre

Au terme de près de 151 jours en mer, la navigatrice Maud Fontenoy a posé le pied sur le plancher des vaches jeudi à 11h (7h GMT) au port de la Pointe des galets sur l'île de la Réunion.

«Ces cinq mois de galère sont loin derrière moi», a crié victorieuse la jeune femme.

Sans transition, Maud Fontenoy a troqué son bateau, le «L'Oréal Paris», pour un bain de foule en présence de plusieurs milliers de personnes. Elle est tombée en premier dans les bras de sa mère.

Partie de l'île le 15 octobre dernier, elle vient donc de boucler en 150 jours et 23 heures son tour du monde à contre-courant dans les mers glaciales du Sud. «Cinq mois de galère qui sont loin, loin derrière moi», a-t-elle dit. A terre, Maud Fontenoy a crié son bonheur et joint les mains au-dessus de sa tête en signe de remerciement. Sans oublier son monocoque qu'elle a embrassé en s'agenouillant.

Par défi mais pas pour la compétition, Maud Fontenoy a affronté les plus mauvaises conditions météorologiques. A la tribune, la jeune femme de 29 ans a lancé: «Il faut vivre ses rêves sans jamais baisser les bras et surtout ne laisser personne vous dire que c'est impossible». Elle a notamment surmonté son démâtage catastrophe le 10 février dernier sans assistance pour réaliser son rêve.

«Liée pour toujours à La Réunion», Maud Fontenoy a promis «d'en être la meilleure ambassadrice». Elle y séjournera jusqu'à dimanche, avant de rentrer lundi en France. Son bateau sera, lui, rapatrié à Marseille. Maud Fontenoy va ensuite entamer une tournée avec le film qu'elle a réalisé à bord et devrait aussi écrire un livre.

Après cinq mois en solitaire, Maud Fontenoy a annoncé au cours de sa conférence de presse: «je ne repartirai plus seule, j'en ai fait le tour. Mais j'ai deux, trois projets mer déjà en tête».

Après quelques heures sur terre et enfin douchée, la navigatrice a affiché sa pleine forme et s'est tournée vers l'avenir: «J'ai encore des rêves comme faire un bébé et porter mon message auprès des enfants».

Avec son bateau, la navigatrice prévoit en effet de «faire un tour de France en juillet-août» pour aller à la rencontre des scolaires et présenter une exposition écologique. «Je suis une femme comme les autres. Ce que je veux montrer, c'est qu'avec de la volonté rien n'est inaccessible». (ap)

Ton opinion