MMA: «Voir enfin un combat à une heure décente»
Actualisé

MMA«Voir enfin un combat à une heure décente»

Pour la deuxième fois seulement depuis qu'il est au sein de l'UFC, Volkan Oezdemir va combattre en Europe. De quoi ravir ses fans du Vieux Continent et surtout de Suisse.

par
Robin Carrel
Londres

Houston, Anaheim, Boston, Moncton... Sans parler de sa carrière pré-UFC, qui l'a vu transiter notamment par la Tchétchénie, les Etats-Unis déjà, mais aussi le Brésil par exemple. Oezdemir a beaucoup voyagé pour se faire un nom dans les arts martiaux mixtes et son passage par Londres ce samedi lui permettra presque de combattre «à domicile». Durant cette période, c'est Stockholm, la ville la plus proche jusqu'où ses fans les plus fervents avaient dû s'envoler pour l'admirer.

«Ca fait toujours plaisir. Et ensuite, surtout, que les personnes qui me suivent en Suisse puissent regarder mon fight à une heure décente, se marre le Fribourgeois. Ils n'ont pas besoin de se lever à quatre heures du matin ou faire des choses comme ça! Donc c'est vraiment parfait, parce que d'un côté, c'est 'mon' public. Je suis content de leur donner la possibilité de se déplacer plus facilement et pour moins cher. Parce que, enfin... C'est quand même cher, Londres…»

Oezdemir à la croisée des chemins

Après deux défaites de suite en UFC, le Fribourgeois doit retrouver le chemin du succès, dans l’octogone de l’O2 Arena de Londres.

Ce week-end, ils viendront donc de Suisse et d'ailleurs, pour le supporter contre le très dangereux Américain Dominick Reyes. De Fribourg, d'où il est originaire, bien sûr, mais aussi de Neuchâtel, où il a fait ses débuts pros au sein de la Fight Move Academy. Le Suisse a également essaimé des supporters ailleurs en Europe, dans sa partie francophone notamment, avec qui il converse souvent sur les réseaux sociaux. Avoir 92'400 abonnés sur Instagram vous pose un homme et vous crée une «fan base».

Si le combat semble être diffusé en Suisse (RMC Sport 4) et en Angleterre (BT Sport), il y a également moyen de s'abonner directement sur le site de l'UFC ou de se débrouiller. Et comme à 20 minutes on ne se refuse rien, vous pourrez également vivre sur notre site le combat en direct, en live commenté depuis sur place. Pour la suite, peut-être qu'Oezdemir aura la chance de combattre vraiment chez lui, en Suisse. Des possibilités existent du côté de Genève, voire pourquoi pas dans la future nouvelle patinoire de Lausanne. Entre Américains, on doit être capables de s'entendre.

Ton opinion