Fête de la Reine aux Pays-Bas: Voiture meurtrière: l'acte serait délibéré
Actualisé

Fête de la Reine aux Pays-BasVoiture meurtrière: l'acte serait délibéré

Cinq personnes sont mortes quand une voiture a foncé dans la foule qui participait aux réjouissances de la Fête de la reine en présence de la famille royale, jeudi à Apeldoorn, dans l'ouest des Pays-Bas.

Cinq personnes ont été tuées et douze blessées après avoir été renversées par un chauffard qui a foncé délibérément sur la foule réunie jeudi aux Pays-Bas pour la Fête de la reine. L'homme a déclaré que son action était dirigé contre la famille royale.

Le conducteur a indiqué qu'il s'agissait d'une attaque «lors des premiers contacts avec la police sur place», a précisé jeudi soir Ludo Goossens, un représentant du parquet, lors d'une conférence de presse à Apeldoorn (centre), où la famille royale participait aux festivités.

L'homme, un Néerlandais de 38 ans, a été placé sous mandat d'arrêt et pourrait être mis en examen pour meurtre, a précisé M. Goossens. Hospitalisé dans un état grave, «il n'est pas en état d'être entendu», a-t-il poursuivi. «Ses jours sont en danger», a-t- il ajouté.

Selon le magistrat, «il n'était pas connu de la police, ni de la justice, ni des services de soins psychiatriques». «Il n'y a pas d'indications qu'il s'agirait de terrorisme», a-t-il précisé.

Une perquisition était en cours jeudi soir au domicile du conducteur à Huissen (centre), où il vivait seul, a poursuivi M. Goossens.

Sous les yeux de la reine

Peu avant midi, sous les yeux de plusieurs membres de la famille royale néerlandaise, dont la reine Beatrix, le prince héritier Willem-Alexander et sa femme Maxima, qui se trouvaient sur le toit ouvert d'un car, la voiture a renversé plusieurs personnes avant de finir sa course contre le socle d'un monument.

Quatre personnes ont été tuées sur place et un des 13 blessés est décédé dans la soirée à l'hôpital, a indiqué à l'AFP une porte- parole de la police. Deux policiers et trois enfants de 9, 15 et 16 ans figurent parmi les blessés.

»Ils souffrent de contusions, de fractures mais aussi, pour les cas les plus graves, de traumatismes crâniens», a indiqué le maire d'Apeldoorn, Fred de Graaf.

Des images télévisées ont montré des membres de la famille royale portant leurs mains devant la bouche sous le choc, tandis que des secouristes se précipitaient vers les blessés se trouvant à terre dans des flaques de sang, sous les cris de spectateurs paniqués.

Festivités réduites

Les célébrations de la Fête de la reine ont été annulées ou réduites dans la plupart des villes aux Pays-Bas.

»Ce qui avait commencé comme un jour magnifique, s'est terminé en un horrible drame qui nous a tous très profondément choqués», a déclaré la reine Beatrix dans une allocution télévisée. «Ma famille et moi, mais aussi tout le monde dans le pays, je pense, nous partageons la douleur des victimes, de leur famille et de leurs amis», a-t-elle ajouté.

La Fête de la reine, qui fait office de fête nationale et célèbre depuis 1949 l'anniversaire de la reine défunte Juliana, la mère de Beatrix, est organisée dans tout le pays, mais surtout à Amsterdam. Elle attire chaque année des centaines de milliers de personnes, arborant vêtements ou accessoires oranges, la couleur de la Maison royale.

Les drapeaux tricolores néerlandais ont été mis en berne sur tous les bâtiments officiels. A Apeldoorn où s'est rendu le Premier ministre Jan Peter Balkenende, également «sous le choc», les décorations oranges ont été enlevées.

Vidéo de la «voiture folle» (Source: YouTube)

$$VIDEO$$ (ats)

Ton opinion