Voitures écologiques: Hayek précise un projet déjà bien avancé

Actualisé

Voitures écologiques: Hayek précise un projet déjà bien avancé

La nouvelle société de Nicolas Hayek, Belenos Clean Power SA, a créé une joint-venture avec l'Institut Paul Scherrer (PSI).

Ils développeront ensemble une pile à combustible capable de propulser une voiture pour quatre personnes.

L'objectif est de mettre au point un système de propulsion qui n'émet pas de substance nuisible pour un véhicule léger, a indiqué Nicolas Hayek vendredi devant les médias à Villigen (AG). Les performances routières et le prix global du véhicule doivent pouvoir concurrencer ceux d'une voiture de la catégorie compacte.

«Nous ne sommes plus très loin de la réalisation», a précisé M. Hayek, déjà à l'origine de la Smart. Belenos Clean Power et le PSI auront besoin d'au moins deux ans pour développer une pile à combustible commercialisable.

Négociations avec deux constructeurs

La joint-venture appelée «Pile à combustible suisse» ne construira pas le véhicule. M. Hayek a indiqué être en négociation avec deux constructeurs automobile.

Environ 30 sociétés et instituts à travers le monde travaillent actuellement au développement de piles à combustible pour des voitures qui n'émettent pas de CO2. Selon Nicolas Hayek, le prix élevé du pétrole rend les piles à combustible plus concurrentielles.

Plusieurs millions de francs seront investis dans le projet, qui profitera de l'expérience du PSI dans le domaine des piles à combustible. L'institut fédéral avait présenté en 2004 déjà une VW Bora équipée d'une pile à combustible, afin de prouver qu'un tel mode de propulsion était possible.

Le travail des chercheurs du PSI est encore loin d'être terminé, a expliqué le directeur ad intérim de l'institut Martin Jermann. «Il y a encore un énorme potentiel d'optimisation, tant au niveau des coûts que de la durée de vie des piles.»

Chaîne énergétique propre

Dans les piles à combustible, hydrogène et oxygène réagissent et se combinent sur une membrane pour former de l'eau. Ce processus libère de l'énergie sous forme d'électricité utilisée pour alimenter un mécanisme d'entraînement du véhicule. La vapeur est le seul «déchet» produit.

Belenos Clean Power et le PSI souhaitent produire les combustibles nécessaires à la pile de façon écologique et décentralisée. L'idée est d'installer des panneaux solaires sur les maisons ou les bâtiments.

Une partie de l'électricité ainsi produite alimenterait une électrolyse qui séparerait de l'eau en hydrogène et en oxygène. Ces gaz seraient stockés sur place dans des réservoirs. La voiture pourrait ainsi faire le plein.

Swatch Group et Groupe E avaient annoncé la création de la société Belenos Clean Power fin août 2007. Nicolas Hayek en est le président. Le conseil d'administration est composé de plusieurs personnalités, dont le chef de la Deutsche Bank Josef Ackermann, l'astronaute Claude Nicollier et l'acteur Georges Clooney.

Belenos a l'intention de développer d'autres projets. En Suisse, ce sont le chauffage des bâtiments et les déplacements individuels qui recèlent le plus grand potentiel de réduction des émissions de CO2, indique la société biennoise. (ats)

Ton opinion