Vol de données chez Robinhood: 5 millions d'utilisateurs touchés
Publié

App de trading Vol de données chez Robinhood: 5 millions d'utilisateurs touchés

Robinhood a indiqué lundi avoir subi une cyberattaque, mais sans conséquences financières a priori pour les 5 millions d’utilisateurs dont les adresses électroniques ont été volées.

L’application cofondée par Vlad Tenev (à g.) et Baiju Bhatt (ici après l’entrée en Bourse de la société fin juillet) a été victime d’un vol de données. 

L’application cofondée par Vlad Tenev (à g.) et Baiju Bhatt (ici après l’entrée en Bourse de la société fin juillet) a été victime d’un vol de données.

REUTERS

«D’après notre enquête, l’attaque a été maîtrisée. Nous pensons qu’aucun identifiant fiscal, numéro de compte en banque ou de carte de débit n’a été révélé et qu’il n’y a eu aucune perte financière pour nos clients», a indiqué la plateforme de courtage américaine Robinhood. Le pirate aurait mis en place une fausse ligne téléphonique de service client, qui lui a servi à gagner l’accès à des systèmes informatiques, le 3 novembre dernier. En tout, cette personne a récupéré 5 millions d’adresses email, les noms complets de 2 millions de personnes et des informations personnelles (noms, dates de naissance, codes postaux) pour environ 310 d’entre elles. A priori, il n'y aura pas de conséquences financières pour les utilisateurs visés.

Chantage et enquête

«Après que nous avons contenu l’intrusion, le tiers non autorisé nous a fait du chantage pour obtenir une somme d’argent. Nous avons informé les forces de l’ordre et nous continuons à enquêter sur l’incident» avec l’aide d’une firme de cybersécurité, a précisé Robinhood. L’application a popularisé le courtage sans commission et contribué à relancer l’intérêt des petits épargnants pour la Bourse, notamment chez les jeunes adultes. Lors de son entrée en Bourse fin juillet, elle comptait plus de 22 millions d’utilisateurs et le solde de compte médian était de 240,30 dollars.

Cyberattaques en hausse

Les vols de données et attaques au rançongiciel se sont multipliés ces dernières années contre les organisations et entreprises, au point de les paralyser dans certains cas. Début mai, le réseau d’oléoducs Colonial, principale source d’approvisionnement en essence de la majorité de l’Est américain, avait ainsi été temporairement arrêté après une telle attaque. Le groupe avait versé 4,4 millions de dollars pour récupérer le contrôle de ses installations. Selon le Trésor américain, 590 millions de dollars de rançons ont été versés rien qu’aux États-Unis au premier semestre 2021, contre 416 en 2020.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires