Actualisé 23.01.2007 à 23:05

Voler Coca-Cola et finir en prison

ATLANTA – Ouverture du procès de l'employée qui avait tenté de vendre à Pepsi les secrets de Coca-Cola.

Un agent secret du FBI, de l'argent liquide glissé dans un paquet de gâteaux: le procès de l'employée de Coca-Cola accusée d'avoir tenté de vendre des secrets de fabrication à Pepsi s'est ouvert lundi dernier sur un récit rocambolesque du Parquet.

A l'ouverture des débats, qui doivent durer quinze jours devant un tribunal d'Atlanta, un procureur a décrit comment un agent du FBI se faisant passer pour un intermédiaire de Pepsi a remis à deux complices de l'accusée la somme de 30 000 dollars (37 000 fr.) en liquide, dans une boîte de biscuits vendus au profit des jeunes filles scouts. L'agent du FBI a aussi promis 1,5 million de dollars pour obtenir d'autres documents. L'ancienne responsable de Coca-Cola, Joya Williams, et deux complices présumés ont été arrêtés fin juin, soupçonnés d'avoir dérobé puis tenté de vendre des documents contenant des informations secrètes de fabrication et commerciales de Coca-Cola à son principal concurrent PepsiCo.

Ils risquent un maximum de 10 ans de prison et une amende pouvant s'élever jusqu'à 250 000 dollars (312 000 fr.). Les trois personnes ont été arrêtées après que PepsiCo eût informé son rival d'une lettre qui proposait, en mai 2006, «des informations confidentielles et très détaillées» en échange de 10 000 dollars (12 500 fr.). Des enregistrements téléphoniques et une enquête ont conclu que Joya Williams était la source présumée de l'information. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!