Actualisé 07.04.2017 à 07:34

RoumanieVols de fret en France: 15 Roumains arrêtés

Quinze personnes soupçonnées d'appartenir à un réseau organisé de vol de fret on été arrêtées en Roumanie.

Image d'illustration.

Image d'illustration.

Keystone

Quinze Roumains soupçonnés d'avoir participé à de nombreux vols de fret en France ont été interpellés mercredi en Roumanie dans le cadre de deux demandes d'entraide pénale internationale, a annoncé jeudi soir la gendarmerie française.

Cette opération judiciaire de grande ampleur, menée avec l'aide d'enquêteurs français, fait suite aux interpellations en flagrant délit en France, dans la nuit du 3 au 4 avril, de six autres ressortissants roumains appartenant à la même organisation criminelle, a précisé la gendarmerie dans un communiqué.

Les personnes interpellées sont soupçonnées d'avoir commis «une quinzaine de vols de fret de cosmétiques sur l'ensemble du territoire national», pour un préjudice estimé «à plus de 4 millions d'euros».

Ils étaient selon la gendarmerie organisés en commandos, utilisant notamment des systèmes de géolocalisation pour suivre leurs cibles repérées aux abords des plates-formes logistiques spécialisées dans le transport de cosmétiques. Une fois dérobée, la marchandise quittait la France à bord de véhicules utilitaires.

«Bien organisée»

«Particulièrement bien organisée», cette structure criminelle s'appuyait sur «une multitude de voleurs, de logisticiens et de donneurs d'ordres, tous de nationalité roumaine», selon la gendarmerie.

Lors de l'opération de mercredi, près de 200 policiers roumains assistés notamment d'enquêteurs de Limoges et de Toulouse (sud-ouest), ont procédé à l'interpellation de 15 personnes dans six régions de Roumanie.

A l'issue de leurs auditions, «13 personnes ont été placées sous écrou extraditionnel en vue de l'exécution des 13 mandats d'arrêt européen». Elles sont soupçonnées de «vols en bande organisée, association de malfaiteurs et recels en bande organisée».

«Les six autres malfaiteurs roumains interpellés en France seront présentés devant le juge mandant dans les prochains jours», précise encore la gendarmerie. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!