Actualisé 03.02.2018 à 19:30

Ski alpinVonn boucle en tête, Gut en 6e position

Les skieuses se sont élancées samedi, à Garmisch-Partenkirschen, en Allemagne. Les Suissesses étaient à la peine.

Lindsey Vonn a terminé en tête de la course samedi.

Lindsey Vonn a terminé en tête de la course samedi.

Keystone

Lindsey Vonn a atteint un nouveau palier. L'Américaine a fêté samedi sa 80e victoire en Coupe du monde en raflant la descente de Garmisch-Partenkirchen.

À la fois émue et ébranlée

Déjà victorieuse cet hiver à Val d'Isère et Cortina d'Ampezzo, Lindsey Vonn continue de fondre sur le record d'Ingemar Stenmark, dont les 86 succès sont de plus en plus menacés. Et d'autant plus que la skieuse de Vail pourrait en rajouter un 81e dès dimanche sur la seconde descente de Garmisch, dont elle sera encore la favorite.

«C'est très important pour moi d'être dans cette forme avant les Jeux olympiques, c'est magnifique», a déclaré Vonn, ébranlée cependant par l'accident en course de sa compatriote et amie Jacqueline Wiles, évacuée par hélicoptère vers l'hôpital avec apparemment une blessure à un genou.

Quadruple vainqueur du Gros Globe de cristal, elle est aussi, depuis sa victoire à Cortina d'Ampezzo en janvier, la skieuse la plus âgée à avoir gagné une descente de coupe du monde.

«J'ai l'impression d'avoir 25 ans»

«Ca fait bizarre d'avoir ce record», dit-elle: «Dans ma tête, je ne me sens pas si vieille. Physiquement je ressens bien sûr que j'ai fait beaucoup de choses en 33 ans, mais J'ai encore la motivation pour skier et la volonté de gagner, j'ai l'impression d'avoir 25 ans».

Cette victoire prouve également que Lindsey Vonn arrive parfaitement lancée pour l'autre dernier grand objectif de sa carrière, les JO de Pyeongchang. L'Américaine arrivera le moral gonflé à bloc en Corée du Sud où, comme à Garmisch, elle retrouvera une piste qui correspond parfaitement à ses qualités.

Cela sera également le cas de Sofia Goggia, victorieuse des deux tests olympiques de l'hiver dernier devant Lindsey Vonn, mais battue samedi par l'Américaine. L'Italienne ne s'est inclinée que de deux centièmes sur cette descente raccourcie de Garmisch, qui aurait dû normalement se dérouler en deux manches.

Le podium a été complété par l'Autrichienne Cornelia Hütter qui a, elle aussi, échoué de peu face à Lindsey Vonn (à 0''11).

Les Suissesses discrètes

De son côté, Lara Gut a été plus nettement battue, terminant au 6e rang à 0''66. Partie avec le dossard no 1, la Tessinoise a réussi une course correcte, mais sans plus. La skieuse de Comano n'a pas su exploiter pleinement la partie technique pour jouer les premiers rôles, tout en perdant trop de temps «à la glisse». Une constante cet hiver pour Lara Gut qui, à l'exception du super-G, n'est pas encore parvenue à retrouver son meilleur niveau.

Deuxième Suissesse au classement, Priska Nufer a pris une encourageante 12e place, son meilleur résultat de la saison. Michelle Gisin s'est classée un peu plus loin, au 14e rang. Dans le coup jusqu'à la mi-course, l'Obwaldienne a commis une faute de trajectoire qui lui a coûté cher. (nxp/ats)

Wiles grièvement blessée

Jacqueline Wiles s'est rompu les ligaments croisés et donné une fracture tibia-péroné samedi en chutant dans la descente de Garmisch-Partenkirchen. Le diagnostic a été établi par un chirurgien à l'hôpital de la ville. L'Américaine de 25 ans ne participera pas aux JO de Pyeongchang (9-25 février).

Malgré ses traumatismes, son état général est bon. Si tout va bien, elle devrait pouvoir être rapatriée dès dimanche vers les Etats-Unis, avec un traitement anti-douleur

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!