Vos questions à la psychologue: «Des différences pas facile à accepter»
Actualisé

Vos questions à la psychologue: «Des différences pas facile à accepter»

«Mon copain passe une part de son temps libre à ne rien faire, ce que je ne comprends pas, surtout quand je suis débordée. Il dit que ces moments sont indispensables. Est-ce normal?» Lisa, Sion.

par
Eve Céline Tschur (Fribourg)

Comment vivre ensemble lorsqu'on a chacun un rythme différent? Est-ce que dans la vie à deux chacun doit systématiquement gommer ses différences et devenir une espèce d'entre-deux pour la paix du couple? Une discussion ouverte et sans jugement semble la bonne issue pour que chacun de vous puisse faire part de ses besoins et qu'un équilibre dans votre cohabitation s'installe.

Du côté de votre partenaire, n'y aurait-t-il pas une once de mauvaise foi dans son manque de soutien concernant les tâches ménagères? Et du vôtre, je me demande à quel point vous tendez à ressembler à une ménagère modèle? Avez-vous grand-peine à déléguer, soit parce que vous refusez obstinément que l'autre fasse les choses à sa manière – au prix mérité de votre surcharge –, soit parce que cela vous arrange bien?

Car supporter les moments d'ennui n'est pas forcément évident: sans distraction, vous vous retrouvez nez à nez avec des pensées et des émotions très intimes que d'ordinaire vous contournez allégrement grâce à l'activité… Vous y confrontez risque d'entrer en conflit avec une routine pas forcément satisfaisante mais si rassurante. Souvent associe à tort avec une non-productivité, l'ennui engendre la créativité.

L'indispensabilité de ces moments est tout à fait compréhensible: votre compagnon y recharge sans doute ses batteries psychiques et physiques!

Ton opinion