Vos questions au sexologue: Vos questions au sexologue: «L'orgasme me coupe le souffle»
Actualisé

Vos questions au sexologueVos questions au sexologue: «L'orgasme me coupe le souffle»

«A chaque fois que je fais l'amour avec ma partenaire, je ne me sens pas bien, car je m'épuise facilement. Je suis vite essoufflé et j'ai de la peine à respirer au moment de l'orgasme. Y a-t-il quelque chose à faire?» Alain, La Chaux-de-Fonds.

par
Patrizia Anex
Orbe
Dr Dominique Chatton
Chêne-Bourg.

Pendant l'acte sexuel, la respiration joue un rôle important. Elle permet une certaine régulation et harmonisation de l'excitation sexuelle et du plaisir ressenti. Lorsque vous êtes excité, les battements du cœur augmentent, la respiration devient plus rapide, le sang vient engorger les parties génitales. Les muscles de la région se tendent.

Très souvent, la tendance va être de respirer avec la partie supérieure des poumons, respiration désignée comme thoracique. Elle conduit assez rapidement à un essoufflement lorsque l'excitation sexuelle augmente. Il arrive souvent même que la respiration se bloque juste avant la survenue de l'orgasme, provoquant évidemment une sensation d'étouffement assez désagréable.

Comme dans le sport, apprendre à respirer profondément de façon plus abdominale pendant l'amour aide à mieux vivre son plaisir. Il est conseillé d'expirer profondément en vidant l'air dans votre ventre par la bouche bien ouverte, puis de simplement laisser rentrer l'air en relâchant le ventre, et ainsi de suite. Ces expirations profondes accompagnées de mouvements vont approfondir les sensations sexuelles et aider le corps à être moins rigide.

Rappelons que les expirations accompagnent les mouvements vers l'avant du bassin et les inspirations les mouvements vers l'arrière (dos cambré). Ainsi, plus la respiration est profonde, plus l'effort est réparti sur la durée et plus la montée de l'excitation sexuelle pourra être agréablement vécue.

Ton opinion