Actualisé 02.05.2019 à 18:36

Genève

Vote dès 16 ans: «C'est le moment de faire le pas!»

Un projet de la gauche genevoise pour abaisser l'âge des votants va être soumis au Grand Conseil. A droite, l'accueil est contrasté.

de
Léonard Boissonnas
Selon le projet de loi, les jeunes de 16 ans pourraient voter, mais pas se faire élire.

Selon le projet de loi, les jeunes de 16 ans pourraient voter, mais pas se faire élire.

Keystone

«Un jeune de 16 ans a la même capacité de discernement qu'une personne de 18 ans, de 25 ans ou plus âgée.» Paloma Tschudi, députée des Verts, en est convaincue: il est temps d'ouvrir le droit de vote aux plus de 16 ans au niveau communal et cantonal. «On leur donne toujours le rôle de spectateurs», déplore l'élue. Son parti, les socialistes et Ensemble à gauche (EàG) ont déposé lundi un projet de loi en ce sens. Il sera soumis au Grand Conseil mi-mai.

Un «moment charnière»

Si des textes sur le sujet ont échoué par le passé, «aujourd'hui, c'est un moment charnière, souligne la Verte. Les jeunes sont des milliers dans la rue pour le climat. Ils ont envie de s'engager. C'est le moment de faire le pas!», s'exclame Paloma Tschudi. Elle rappelle que Glaris a octroyé le droit de vote dès 16 ans en 2007 et que de tels projets sont étudiés dans divers cantons (lire ci-dessous). Le socialiste Romain de Sainte-Marie ajoute que les cours d'éducation citoyenne sont donnés aux 12-15 ans: «Le vote à 16 ans, c'est mettre en pratique au plus tôt ce qui vient d'être appris, argumente-t-il. C'est important d'avoir ce droit concret alors qu'ils sont en formation.» Députée d'EàG, Stéphanie Valentino abonde: «Il faut aller plus loin que débattre en classe».

«Fausse bonne idée»

La PDC Anne Marie von Arx-Vernon dit avoir «toujours été en faveur du vote dès 16 ans»: «J'y attache un grand intérêt, déclare-t-elle. Ce sera intéressant de se poser la question au caucus du parti. Personnellement, je soutiens l'idée.» «C'est une fausse bonne idée, estime le MCG Daniel Sormanni. Les jeunes s'intéressent à des causes, pas à la politique. De plus, il y aurait un décalage avec l'âge de la majorité. Il faut que cela corresponde.» Pas convaincu, le PLR Antoine Barde rappelle qu'un projet du PS avait été recalé au Grand Conseil en 2015: «Au jour d'aujourd'hui, rien ne me convainc vraiment sur le fait qu'abaisser l'âge pour voter va plus enthousiasmer les jeunes qu'avant, explique-t-il. A mon avis, les enthousiasmer réside ailleurs que dans une question d'âge.»

En cas de refus des députés, une initiative populaire sera lancée, ont d'ores et déjà annoncé les cosignataires du projet de loi.

Initiative à Neuchâtel, motion vaudoise

En Suisse, seuls les Glaronnais votent dès 16 ans. En 2015, le parlement genevois avait rejeté un projet de loi socialiste. En 2017, le National avait refusé une initiative parlementaire de la Genevoise Lisa Mazzone. Dans le canton de Vaud, une motion verte a été déposée au Grand Conseil en novembre. A Neuchâtel, les députés débattront dès mercredi d'une initiative pour un droit de vote à 16 ans sur demande. A Zurich, un texte a été transmis à l'exécutif cantonal en mars.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!