Vaud: Vote électronique pour les Suisses de l'étranger

Actualisé

VaudVote électronique pour les Suisses de l'étranger

Le canton de Vaud va se lancer dans un essai de vote électronique, mais seulement pour les Suisses de l'étranger.

Le Grand Conseil vaudois va tenter l'expérience.

Le Grand Conseil vaudois va tenter l'expérience.

Les députés ont approuvé mardi cette proposition médiane. Les problèmes de sécurité et de logiciel ont longuement été évoqués durant les débats. Le test jusqu'en juin 2016 va permettre d'englober les prochaines élections fédérales de 2015, a souligné le rapporteur Jacques-André Haury (Vert'libéral). Il faut essayer des méthodes nouvelles et satisfaire les demandes réitérées des Suisses de l'étranger, a relevé de son côté Philippe Vuillemin (PLR).

Entre ceux qui s'opposent à ces méthodes et ceux qui veulent s'engager à fond, la solution «médiane» retenue par la commission est «acceptable», a jugé le socialiste Denis-Olivier Maillefer. C'est bien à cause des problèmes postaux rencontrés par les Suisses de l'étranger que son collège Laurent Ballif s'est dit d'accord, car autrement, la méthode électronique «dévoie» le vote, selon lui.

Le consensus sur l'expérience à mener n'a cependant pas pu cacher l'étendue des divergences ou des inconnues sur les processus électroniques à mettre en place. L'amendement du Vert Martial de Montmollin en faveur d'un logiciel dont le code source serait publié a été refusé par 71 voix contre 36 et 18 abstentions.

L'intervention de l'écologiste a surtout montré qu'il régnait une certaine confusion sur les dispositifs techniques à utiliser et leurs impacts financiers. Face aux nombreuses suggestions et propositions, la conseillère d'Etat Béatrice Métraux s'est engagée à se renseigner encore davantage auprès de la Direction des systèmes d'information (DSI). (ats)

Ton opinion