Armée suisse: «Votre copine vous trompe»: le CF condamne

Actualisé

Armée suisse«Votre copine vous trompe»: le CF condamne

La justice militaire a ouvert une enquête au sujet d'une séquence filmée, dans laquelle des militaires sont invités à s'imaginer leur petite-amie avec un amant, lors d'un exercice de tir.

Le Conseil fédéral dénonce la violence sexiste à laquelle se sont livrés des soldats dans une vidéo. La justice militaire a ouvert une enquête. Des sanctions sont déjà tombées. L'affaire remonte à plusieurs mois. La vidéo qui montre des soldats suisses lors d'un exercice de tir occupe la justice militaire. Une voix appartenant à un homme non filmé incite les soldats à s'imaginer que leur partenaire les trompe avec un amant avant de tirer.

Le ministre de la défense Guy Parmelin a condamné ces actes avec la plus grande fermeté. Il ne tolérera en aucun cas les appels au sexisme et à la violence contre les femmes au sein de l'armée. Tout sera mis en oeuvre afin que de tels cas ne se reproduisent pas, assure le Conseil fédéral dans sa réponse publiée jeudi à une interpellation de Balthasar Glättli (Verts/ZH).

Licencié de l'école de recrue

Le contenu, la production et la publication de cette vidéo équivalent à une infraction de désobéissance, à une infraction d'inobservation des prescriptions de service ainsi qu'à un abus et à une dilapidation de matériel. Les sanctions disciplinaires pendant le service comprennent la réprimande, l'interdiction de sortie, l'amende disciplinaire et les arrêts.

Le militaire fautif a été puni de sept jours d'arrêt par son commandant d'école et a été licencié de l'école de recrues. De plus, la justice militaire a ouvert une enquête afin d'établir les faits. Séparation des pouvoirs oblige, le gouvernement ne peut pas fournir d'indications sur les sanctions éventuellement prononcées dans ce cadre. (nxp/20 minutes/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion