Réfugiés reçus par le pape: «Vous méritez tous de l’attention pour la difficile histoire que vous avez vécue»

Publié

Réfugiés reçus par le pape«Vous méritez tous de l’attention pour la difficile histoire que vous avez vécue»

Lors d’une audience au Vatican samedi, le pape François a accueilli des réfugiés de Syrie, d’Irak, de Somalie ou encore d’Ukraine, acheminés grâce à des couloirs humanitaires. 

 «Vous avez montré une ferme volonté de vivre libérés de la peur et de l’insécurité», a déclaré François. 

«Vous avez montré une ferme volonté de vivre libérés de la peur et de l’insécurité», a déclaré François. 

AFP

Le pape François a souhaité la bienvenue samedi à des milliers de réfugiés acheminés en Europe par des organisations chrétiennes grâce à des couloirs humanitaires, en reconnaissant leur souhait de «vivre libérés de la peur et de l’insécurité».

«Le premier pas vers la paix»

Lors d’une audience à la salle Paul VI au Vatican, le pape, 86 ans, a remercié les organisations ayant aidé les réfugiés, soulignant que l’accueil représente «le premier pas vers la paix». Ont été reçus de nombreux réfugiés parmi les 6000 qui ont pu parvenir en Europe grâce à des «couloirs humanitaires» mis en place par des organisations chrétiennes depuis 2016. Ce dispositif, initié par la communauté catholique Sant’Egidio en Italie puis repris en France et en Belgique, a concerné des réfugiés de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan, de Somalie, du Soudan du Sud, de Libye et d’Ukraine.

«Chacun d’entre vous mérite de l’attention pour la difficile histoire que vous avez vécue», a déclaré le pape aux réfugiés. «Vous avez montré une ferme volonté de vivre libérés de la peur et de l’insécurité». François a notamment rendu hommage aux survivants des très dures conditions de vie dans les camps de détention en Libye, lieu de départ privilégié par les dizaines de milliers de migrants qui tentent tous les ans la périlleuse traversée de la Méditerranée pour rejoindre l’Europe.

AFP

Visas à titre humanitaire

Les couloirs humanitaires ont été mis en place pour offrir une alternative aux dangereux voyages par la mer, qui coûtent la vie à des milliers de personnes chaque année, et la possibilité d’une entrée légale en Europe via l’octroi de visas à titre humanitaire. Les gouvernements européens impliqués dans le dispositif délivrent des visas à titre humanitaire que les ONG utilisent pour acheminer légalement les plus vulnérables, familles avec enfants, victimes de persécutions, personnes âgées ou malades. A leur arrivée, les réfugiés sont pris en charge par les associations – hébergement, apprentissage de la langue, formation professionnelle – qui les aident à présenter leur demande d’asile.

AFP

Le premier couloir humanitaire avait été mis en place au Liban, avec l’octroi par le gouvernement italien de visas à un millier de Syriens qui s’y étaient réfugiés. Une Syrienne, Anna, a décrit samedi le voyage de sa famille d’Alep (Syrie) au Liban, puis en Italie. «C’était comme un rêve, la possibilité de vivre en paix», a-t-elle dit. Plus de 5000 réfugiés sont arrivés depuis 2016 en Italie grâce à ce système, géré par la communauté Sant’Edigio, la fédération des Eglises évangéliques en Italie et l’Eglise vaudoise. Quelque 600 autres sont arrivés en France, selon Sant’Egidio.

(AFP)

Ton opinion

4 commentaires