Actualisé 16.09.2013 à 14:36

Pharrell Williams

«Vous n'avez qu'à lire les deux partitions!»

«Blurred Lines» ne serait qu'un plagiat d'un titre de Marvin Gaye. Pharrell Williams, co-interprète du titre incriminé, monte au créneau.

de
Fabien Eckert
L'artiste de 40 ans aussi participé aux hits «Get Lucky» et «Lose Yourself to Dance», tous deux extrait du dernier album de Daft Punk.

L'artiste de 40 ans aussi participé aux hits «Get Lucky» et «Lose Yourself to Dance», tous deux extrait du dernier album de Daft Punk.

Il est impossible d'être passé à côté du tube de Robin Thicke tant il a été joué sur toutes les radios de la planète. Des millions d'oreilles l'ont entendu, mais rares sont celles qui ont remarqué que «Blurred Lines» était fortement inspiré d'un titre de Marvin Gaye, «Got to Give it Up».

Pharrell Williams, co-interpète du hit, s'est défendu d'un éventuel plagiat dans une interview avec l'Associated Press reprise par «Billboard». Il a d'abord mis en avant son admiration pour Marvin Gaye. «Je suis un immense fan. C'est un génie et un patriarche de la musique. C'est le roi des rois. On doit tous lui tirer notre chapeau», a-t-il dit. L'Américain, 40 ans, a ensuite incité ceux qui estiment que «Blurred Lines» est un plagiat de prendre sa partition en main: «La seule chose à faire est de la lire. Elle est complètement différente de celle de «Got to Give it Up». Chaque personne qui sait déchiffrer la musique et qui en joue devrait simplement s'installer au piano et jouer les deux mélodies. L'une est en gamme mineure, l'autre en majeure. Ce ne sont pas les mêmes touches.»

Reste que le différend se réglera devant les tribunaux. Alors que l'affaire n'était pas encore connue du grand public, Robin Thicke, T.I. et Pharrell Williams avaient préventivement saisi la justice le mois dernier pour prouver leur bon droit. En réponse, les héritiers de Marvin Gaye en ont fait de même. Le verdict devrait tomber avant Noël.

A vous de comparer les deux morceaux:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!