16.06.2020 à 04:07

Genève

«Vous n’irez pas à Milan, mais vous aiderez mille personnes»

Une classe du Cycle des Voirets, privée de voyage d’étude, a reversé les sous collectés pour l’occasion à la Fondation Partage. Les images des distributions de colis aux Vernets ont touché les élèves.

de
Lucie Fehlbaum
La classe du Cycle des Voirets a remis un chèque de 850 francs à la Fondation Partage.

La classe du Cycle des Voirets a remis un chèque de 850 francs à la Fondation Partage.

lfe

«Je suis très optimiste pour l’avenir de cette génération. Ils sont de plus en plus conscients. On le voit aujourd’hui, on l’a vu mardi à la manifestation Black Lives Matter. Je crois en eux.» C’est un professeur fier et heureux qui chantait les louanges de sa classe, mercredi devant les locaux de la Fondation Partage. Privés de voyage d’étude, ces élèves du Cycle des Voirets ont décidé «tous ensemble» de verser l’argent gagné à force de ventes de pâtisseries à une cause noble. «Nous en avons débattu, indique Ousmane Dia, leur enseignant. Il a été question de partager l’argent, d’aller au restaurant ou de faire une fête. Finalement, ils ont voulu aider.» Mercredi, Jenelle, Alessandro et Mehdi ont ainsi pris sur leur temps libre pour remettre un chèque de 850 francs à la Fondation Partage. «Pendant le semi-confinement, les longues files de gens qui venaient chercher des vivres aux Vernets ont beaucoup marqué les élèves», confie leur professeur.

Pour la Fondation, «chaque sou compte. Vous ne partirez peut-être pas à Milan, mais vous aiderez mille personnes», annonce Julien Rigoulet, assistant communication à Partage, un emploi de solidarité. Au pire de la crise, la Fondation ne recevait que 20% des dons habituels des grandes surfaces. «Nous avons compté sur de nombreux donateurs privés. Désormais, les distributions se feront dans cinq communes et Palexpo sera le lieu de centralisation de la marchandise. Nous revenons petit à petit à la normale. Mais il ne faut pas que les gens oublient.»

Mercredi, Alessandro et Mehdi ont versé leur tout premier don. Mais pour Jenelle, le geste est presque devenu habituel. «Avec ma classe l’an dernier, nous avions déjà donné des sous à une association qui s’occupe de personnes migrantes.» Et cet été, les jeunes pourraient s’engager comme bénévoles pour Partage. «Je vais mobiliser ma famille et mes élèves!» promet Ousmane Dia.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
45 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Jy étais

16.06.2020 à 07:54

Bravo les Jeunes !

Renato

16.06.2020 à 07:22

Ça part tjrs d'une bonne idée... malheureusement on peux pas prendre ttes la misère des sans-papiers à notre charge...

Mitchthemyth

16.06.2020 à 07:20

Bravo Magnifique exemple